Default profile photo

20 Octobre 2018 | 11, Heshvan 5779 | Mise à jour le 17/10/2018 à 18h03

Rubrique Culture/Télé

De « Sallah Shabati » à « Wonder Woman »

Ces acteurs et actrices israéliens ont conquis Hollywood.

En cette année 1971, Yehoram Gaon n’a pas encore triomphé dans « Kazablan » et les parents de Nathalie Portman attendront encore une décennie avant de donner naissance à leur jolie bébé à Jérusalem. Dans le jeune Etat d’Israël à la vie cinématographique balbutiante, le succès populaire a alors plus largement ouvert ses bras au « cinéma bourekas » de « Sallah Shabati » (1963) qu’à l’œuvre d’Uri Zohar, « Un trou dans la lune », inspirée de la Nouvelle vague française. Un acteur incarne ce genre, jusqu’aux portes d’Hollywood : Chaim Topol. En 1965, il est distingué par un Golden Globe de la révélation masculine de l’année, ex-aequo avec George Segal et Harve Presnell. Six ans plus tard, il est seul pour recevoir le Golden Globe du meilleur acteur masculin pour son rôle de Teyve dans « Un violon sur le toit ». Une consécration qui va tracer la route à d’autres artistes israéliens.
« Leon », «Star Wars » ou « Black Swan ». Nathalie Portman a longtemps fait figure d’étoile scintillante mais solitaire dans le ciel américain, où sa famille s’est établie en 1984. D’autres profiteront du couronnement national pour taper dans l’œil des producteurs et réalisateurs étrangers. C’est le cas de Mili Avital (« Meever Layam » avant « Stargate » en 1993, puis les séries « Damages » et « Hatufim ») ou de Lior Ashkenazi (« Tu marcheras sur l’eau », « Betipul » avant « Entebbe » cette année dans la peau d’Itshak Rabin). Souvent, les séries servent d’accélérateur de particules. Son rôle dans la série dramatique « Boubot »  lance la carrière dans le septième art de Gal Gadot ; on connait la suite : « Fast and Furious », « Batman V Superman », « Wonder Woman ». Destin similaire pour Ayelet Zurer qui enchaînera les « Ophir » de la meilleure actrice en Israël (« Les tragédies de Nina » et « Betipul »), avant les rôles à Hollywood (« Munich », « Da Vinci Code », « Man Of Steel »). Les fans de « Shtisel » et de « Hostages » ne l’ont pas oubliée.

Powered by Edreams Factory