Default profile photo

07 Août 2020 | 17, Av 5780 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Ekev : 21h01 - 22h12

Rubrique France/Politique

Assassinat de Mireille Knoll: ses petites-filles témoignent sur Facebook

A gauche, Mireille Knoll, accompagnée de sa petite-fille, Jessica Knoll (Capture d'écran Facebook @JessicaKnoll).

Le meurtre de Mireille Knoll, 85 ans, vendredi dernier à Paris, suscite un vent d'indignation en France et en Israël. Deux de ses petites-filles ont rappelé le souvenir de leur grand-mère sur le réseau social Facebook.

Résidant en Israël, deux petites-filles de Mireille Knoll, une femme juive de 85 ans, assassinée à Paris vendredi 23 mars, ont posté lundi des témoignages sur leur page Facebook.

Noa Goldfarb a publié ce message, accompagné de deux photos de famille où l'on voit la victime entourée de sa petite-fille et de son fils. 

"Il y a 20 ans, j'ai quitté Paris sachant que mon avenir n'était pas là. Ni le mien ni celui du peuple juif.
Mais qui pourrait penser que je quitte mes proches dans un endroit où la terreur et la cruauté mènent à une fin si triste.
Ça n'arrivera pas.
Mais la réalité est différente... Grand-mère a été poignardée à mort 11 fois par un voisin musulman qu'elle connaissait bien.
[Il] a mis le feu à l'appartement et ne nous a pas laissé de souvenir. Pas d'album photo, pas le sien, pas celui de grand-père, pas de lettres.... Rien.
Il ne nous reste que les larmes et les autres.
Espérons un avenir meilleur.
Papa, on arrive."

Autre message, celui de Jessica Knoll. 


"Qui m'a demandé pourquoi, si j'avais un passeport français,  ne suis-je pas là-bas ?
Eh bien, je crois que j'ai été sauvée. De L'Europe et de la France en particulier.
[…]
Maudites religions. Ce sont les gens qui décident de prendre les lois de la divinité entre leurs mains.
Vendredi dernier, il a décidé qu'un voisin musulman a pris la vie de ma grand-mère chez elle à Paris.
Il a brûlé tous les souvenirs d'enfance que nous avions sur les photos et le coeur que j'avais là.
Non, je ne suis pas comme ça. Je n'y comprends rien.
Je ne déteste pas l’homme. Je déteste les fanatiques !
Ceux qui n'ont pas conscience. Pas d'intelligence. Pas de cœur."

Powered by Edreams Factory