Default profile photo

11 Août 2020 | 21, Av 5780 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Réé : 20h49 - 21h58

Rubrique France/Politique

Emmanuel Macron a assisté à l'enterrement de Mireille Knoll

Emmanuel Macron à la cérémonie d'inhumation de Mireille Knoll, à Bagneux, mercredi 28 mars (Twitter @abrahamabenisaac).

Une marche blanche doit se tenir en fin de journée, au départ de la Place de la Nation, à l'initiative du Crif et de nombreuses associations.

Le président de la République a assisté, mercredi  28 mars, à la cérémonie d’inhumation de Mireille Knoll, une octogénaire juive assassinée le 23 mars à son domicile. Le parquet a retenu lundi le caractère antisémite de l’agression mortelle. Deux suspects ont été mis en examen des chefs d'homicide volontaire à raison de l'appartenance vraie ou supposée de la victime à une religion, vol aggravé par trois circonstances et dégradation du bien d'autrui par un moyen dangereux. Une « décision personnelle » prise mardi soir  afin de « marquer le coup contre l’antisémitisme », selon son entourage cité par le Parisien. 

Un peu plus tôt dans la matinée, le président de la République avait dressé un parallèle entre Mireille Knoll et Arnaud Beltrame, victimes du même « obscurantisme barbare ».

"L'obscurantisme barbare (...) nie la valeur que nous donnons à la vie, valeur niée par le terroriste de Trèbes, valeur niée par le meurtrier de Mireille Knoll, qui a assassiné une femme innocente et vulnérable parce qu'elle était juive et qui ainsi a profané nos valeurs sacrées et notre mémoire", a affirmé le chef de l'Etat lors d'une allocation solennelle dans la cour d'honneur des Invalides en hommage au gendarme tué par le djihadiste de l’Aube. 

Une marche blanche doit se tenir en fin de journée, au départ de la Place de la Nation, à l'initiative du Crif et de nombreuses associations. 

Powered by Edreams Factory