Default profile photo

17 Juin 2018 | 4, Tammuz 5778 | Mise à jour le 14/06/2018 à 18h22

Rubrique Sport

Football : Zehavi frappe fort en Chine

(DR)

Lors du coup d’envoi du Championnat vendredi dernier, le milieu offensif israélien de Guanghzou RF a inscrit un retentissant triplé qui a permis à son équipe de l’emporter face au lauréat sortant au terme d’une rencontre riche en buts (5-4).

Eran Zehavi, qui a été sacré meilleur buteur dans l’Empire du Milieu la saison dernière avec 27 réalisations, compte bien encore atteindre de tels sommets. Sa prestation de vendredi dernier  à l’occasion du derby face au champion de Chine sortant, Guanghzou Evergrande (entraîné par l’Italien Fabio Cannavaro), fut remarquable, symbolisée par trois magnifiques buts (les deux premiers  marqués en l’espace de dix minutes) et une passe décisive. Transféré en 2016 au sein de la Super League en provenance du Maccabi Tel-Aviv, Zehavi (30 ans) fait aujourd’hui partie du cercle des stars internationales qui émargent en D1 chinoise à l’instar de Tevez, Oscar, Hulk, Witsel, Pato ou encore l’ancien pensionnaire du PSG, Lavezzi.
Il y a quelques jours, Zehavi a vu prolonger son contrat jusqu’en 2021. Percevant désormais un salaire annuel estimé à 6 millions d’euros, il devient, tous sports confondus, le sportif israélien le mieux rémunéré dans le monde, dépassant même le basketteur Omri Casspi qui évolue en NBA aux Golden State Warriors. Son juteux contrat chinois prévoit plusieurs clauses avantageuses. Ainsi, à chaque but marqué, il est assuré d’empocher 20 000 dollars et s’il parvient de nouveau à se hisser en tête du classement des buteurs, il percevra un bonus d’un million de dollars. Un même montant lui sera attribué si Guanghzou RF, 5e l’an passé, décroche le titre. « Bien sûr que je suis excité », disait aux médias locaux l’intéressé avant de démarrer le nouvel exercice. « Ce prolongement de contrat atteste du respect mutuel que nous entretenons, le club et moi-même. Finir meilleur buteur représente l’un de mes objectifs. Ce ne sera pas facile. Mais je vais tout faire pour y arriver ». A l’aube de la deuxième journée, la fusée Zehavi est déjà en marche.

Powered by Edreams Factory