Default profile photo

19 Juillet 2018 | 7, Av 5778 | Mise à jour le 19/07/2018 à 12h42

21 Juillet - Chabat Dévarim - Chabbat 'Hazon : 21h26 - 22h44

Rubrique Sport

L’équipe nationale sur le déclin

(DR)

La Nivrehet, toujours sans sélectionneur fixe, s’est inclinée samedi dernier en amical contre la Roumanie (1-2) devant à peine 7 000 spectateurs à Netanya.

Pour son grand retour sur la scène internationale après une interruption de cinq mois, la sélection israélienne ne s’est pas rassurée à l’occasion de la réception de la Roumanie en amical. Tomer Hemed (32 sélections, 16 buts), le précieux avant-centre de Brighton (D1 anglaise), pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score à l’heure de jeu. Mais les visiteurs égalisaient dans la foulée et concrétisaient leur domination par un deuxième but à moins de dix minutes du coup de sifflet final. Douche froide dans les tribunes clairsemées de Netanya. Après son revers d’octobre dernier contre l’Espagne (0-1) à Jérusalem, en clôture des éliminatoires pour le Mondial russe, la Nivrehet, qui pointe aujourd’hui au 94ème rang du classement FIFA, poursuit son lent déclin. Face à la Roumanie, 10 des 22 joueurs appelés par le coach intérimaire, Alon Hazan (en charge de la sélection des U19), accomplissaient leur baptême du feu.  « Nous n’avons pas montré un bon visage lors de la première période. Mais la suite fut meilleure. J’espère que le prochain entraîneur pourra tirer des enseignements de ce test amical. Les joueurs doivent bien avoir conscience que seul un travail acharné apportera des bons résultats. Je pense que l’avenir s’annonce prometteur », a précisé, volontairement optimiste, l’ancien international (72 capes) âgé de 50 ans. 



Le nouveau sélectionneur connu en mai

Le nouvel homme fort du onze bleu et blanc sera  désigné au mois de mai par la Fédération israélienne de football (IFA). Deux anciens piliers de la sélection, Nir Klinger et Yossi Abuksis, figurent parmi les deux grands favoris pour guider le pays dans la course au Championnat d’Europe 2020. Parmi les critères exigés par l’IFA, l’expérience internationale a son importance. De ce point de vue, Klinger (51 ans), actuellement à la tête de l’Hapoël Haïfa (D1), l’emporte sur son concurrent du Bnei Yehouda, après avoir entraîné dans le Championnat chypriote sans oublier bien sûr son expérience en Ligue des champions sur le banc du Maccabi Tel-Aviv, en 2004-2005. Toujours est-il que l’heureux élu fera ses premiers pas de sélectionneur le 9 juin lors d’une rencontre amicale de prestige contre l’Argentine (lire ci-dessous). Les choses sérieuses démarreront vraiment en septembre dans le cadre du coup d’envoi de la campagne qualificative de la néo-Ligue des Nations. Versé dans le groupe C, Israël devra en découdre avec l’Albanie et l’Ecosse, deux nations qui, jusque dans un passé proche,  paraissaient largement à sa portée. Ce qui ne semble plus vraiment le cas aujourd’hui. A voir. 

Powered by Edreams Factory