Default profile photo

23 Septembre 2019 | 23, Elul 5779 | Mise à jour le 23/09/2019 à 15h27

Rubrique Israël

Yom Haatsmaout: 70 heures de fête pour 70 ans d'indépendance

(flash90.)

C'est le programme ambitieux qu'offre Israël à ses citoyens pour le Yom Haatsmaout 2018.

L'ouverture d'une nouvelle décennie exige des célébrations à la hauteur de l'événement. Les Israéliens devraient trouver leur bonheur avec une succession de festivités du nord au sud du pays. Comme chaque année, c'est à la tombée de la nuit que démarre la fête, après une journée difficile et lourde consacrée à l'hommage à tous ceux, combattants et civils, tombés dans les guerres d'Israël et victimes du terrorisme. La célébration de l'Indépendance commence toujours par ce défi qui semble insurmontable, de dépasser la peine pour laisser entrer la joie.

Cette respiration presque impossible, c'est le pays tout entier qui la prend à l'instant où débute la cérémonie des 12 flambeaux au Mt Herzl à Jérusalem. Ensuite, c'est la chanson « Alléluia » entonnée par deux chanteuses et reprise en chœur par des milliers d'Israéliens, de Jérusalem à Sdérot, en passant par Kyriat Shmona, diffusée en direct par la télévision, avant le traditionnel feu d'artifice. La soirée continue avec des fêtes de rue, mais aussi de plages, sur tout le littoral d'Israël, où les jeunes se retrouvent autour des DJ's jusqu'au lever du jour. A Tel-Aviv, les cinéphiles ne sont pas oubliés avec un marathon de trois jours de films israéliens, projetés non-stop à la cinémathèque.


Regard vers l'avenir

Jeudi matin, place au programme traditionnel des soldats reçus par le président de l'Etat à Jérusalem, à la parade aérienne qui cette fois survole tout le pays, avec aussi une démonstration de parachutisme et une parade navale sur la côte. C'est peut-être le moment préféré des Israéliens qui en profitent pour envahir les parcs, les forêts et même les bords de route pour le barbecue national. On se bouscule, on partage, on brandit des drapeaux et on pousse des cris de joie au passage de l'aviation de Tsahal. Les plus courageux auront passé la matinée dans les bases militaires et même l'académie de police ouverte au public pour l'occasion et qui prennent des allures d'aires de jeu pour les enfants qui galopent au milieu des avions ou qui escaladent les tanks. Les plus studieux n'oublieront pas le concours biblique et la remise des prix d'Israël en fin de journée.

Le soir, la fête n'est pas finie. Tel-Aviv renoue avec sa tradition des premières années de l'Etat et reprend sa parade nocturne, un défilé de lumière, de danse et d'acrobaties autour de chars qui représenteront toute l'histoire du pays. Vendredi après-midi, on remonte dans le temps jusqu'au 14 mai 1948 avec une diffusion à 16h précises de l'enregistrement de la déclaration d'Indépendance par David Ben Gourion. Sur les lieux mêmes de l'événement rue Rothschild à Tel-Aviv, le public pourra danser comme ceux qui s'y trouvaient ce jour-là, de même que dans plus d'une douzaine d'autres localités du pays où la reconstitution sera retransmise en direct. Après le Shabbat, la fête s'achèvera à Beersheva avec un gigantesque hommage à 70 ans de chanson israélienne. 

A toutes les étapes de ces festivités, c'est à la fois un salut aux réalisations passées d'Israël et un regard vers son avenir, son innovation et sa vitalité qui serviront de fil rouge. L'occasion de repenser à tout ce qui a été accompli pour consolider le pays, la société, développer l'économie et la créativité scientifique comme artistique. Et le moment de prendre des forces pour tout ce qui reste encore à accomplir. Hag Sameah Israël !

Powered by Edreams Factory