Default profile photo

21 Août 2018 | 10, Elul 5778 | Mise à jour le 27/07/2018 à 12h36

25 août - Chabbat Ki Tétsé : 20h31 - 21h38

Rubrique Israël

Natalie Portman boycotte le « Nobel juif »

(Flickr)

La star américano-israélienne refuse de recevoir le prix Genesis à Jérusalem, pour ne pas rencontrer Binyamin Netanyahou. Mais elle se défend de souscrire au BDS. « Ne passez pas du côté obscur de la force », lui demande un ministre israélien.

La politique de l'actuel gouvernement d'Israël « ne correspond pas à ses valeurs juives ». C'est la raison qu'a donnée Natalie Portman pour motiver son refus de se rendre à Jérusalem en juin pour s'y voir remettre le prix de la Fondation Genesis, décerné chaque année à une personnalité juive. La cérémonie se déroule en présence du Premier ministre israélien, qui coparraine la distinction avec l'Agence Juive. L'actrice explique que sa présence semblerait cautionner la politique de Binyamin Netanyahou, qu'elle critique en particulier pour sa gestion de la crise des migrants africains.

Natalie Portman réfute pourtant les accusations de boycott lancées contre elle. « Je ne fais pas partie du BDS et je ne le soutiens pas. Comme beaucoup d'Israéliens et de Juifs à travers le monde, je peux critiquer la direction politique d'Israël, sans vouloir pour autant boycotter la nation entière ». Mais les explications de l'actrice et productrice n'apaisent pas pour autant les dirigeants israéliens. « Elle aurait pu participer à la cérémonie et seulement ensuite donner son opinion sur la politique de Netanyahou », regrette le ministre Yuval Steinitz. Plus cinéphile, le ministre Gilad Erdan a rappelé à Natalie Portman son rôle dans « la Guerre des étoiles » et lui a demandé de ne pas se tromper d'ennemi : « Ne passez pas du côté obscur de la force ». 

Powered by Edreams Factory