Default profile photo

26 Avril 2018 | 11, Iyyar 5778 | Mise à jour le 25/04/2018 à 17h58

28 avril - Chabbat A'haré-mot - Kédochim : 20h42 - 21h55

Rubrique Sport

Football : Jordi Cruyff dit « chalom » au Maccabi Tel-Aviv

(DR)

Arrivé en 2012 dans son costume de directeur sportif, celui qui a rejoint depuis l’été dernier le banc du club israélien espère terminer la saison sur une bonne note.

L’annonce du départ officiel de Jordi Cruyff sonne incontestablement comme la fin d’un cycle. Tous les observateurs sont unanimes sur le fait que le technicien hollandais de 44 ans a apporté professionnalisme et rigueur dans le vestiaire du Maccabi Tel-Aviv. En Israël, le fils de la star Johan Cruyff, décédé en mars 2016, a remis en selle un club prestigieux qui était jusque-là en perte de vitesse. Les trois titres domestiques (2013, 2014, 2015) ainsi que le gain de la Coupe nationale (2015) font partie des grandes réalisations opérées sous l’ère de Jordi Cruyff, tout comme la participation du club à la phase de groupes de Ligue des champions en 2015-2016. L’histoire retiendra donc que c’est depuis le banc du Maccabi que l’ancien joueur du FC Barcelone et de Manchester United a fait son baptême du feu en tant qu’entraîneur.  « J’aime cette ville, ce club et ce pays », a déclaré l’intéressé à la presse israélienne. « Je souhaite remercier l’ensemble du joueurs et du staff pour ces six belles années. Le moment est venu de passer à autre chose. Cette expérience israélienne constitue un chapitre important de ma vie. Il nous reste encore des matchs à jouer. Nous allons tout faire pour décrocher le titre de champion. » Le propriétaire du Maccabi Tel-Aviv, l’homme d’affaires canadien Mitch Goldhar a remercié Cruyff pour son « engagement » et son « professionnalisme ». « Jordi a permis de remettre le Maccabi sur la carte en Israël et en Europe. Toutes les bonnes choses doivent prendre fin .Nous avons tous les deux senti que la fin de saison serait le moment idéal pour prendre de nouvelles directions. J’espère que les joueurs vont travailler dur pour que Jordi quitte l’équipe de la meilleure façon possible ». A huit journées du baisser de rideau du Championnat et avant le choc contre l’Hapoël Beersheva (1er), le Maccabi, troisième au classement, accusait huit points de retard sur le club de la capitale du Néguev.

Powered by Edreams Factory