Default profile photo

20 Mai 2018 | 6, Sivan 5778 | Mise à jour le 17/05/2018 à 12h39

Rubrique Communauté

Le bon coin de la solidarité

Les jeunes femmes s’y rendent beaucoup pour le rayon « robes de mariée » (DR)

Que cela soit pour aider les familles précaires de la communauté, pour soulager les familles qui désirent que leurs enfants scolarisés dans le public puissent tout de même manger casher ou permettre à chacun de se séparer de ses meubles quand on déménage ou quand on veut en changer, le Gmah du Beth Loubavitch de Pantin est le bon endroit.

GMAH signifie « Guomel Hessed », répandre le bien. Il propose ses services de cantine casher pour les enfants fréquentant cinq écoles catholiques et/ou publiques du 93 et reçoit les dons de vêtements, surtout les robes de mariée et de soirées, et de meubles. Cette organisation incroyable et toujours sur le qui-vive parvient, grâce à des dons toujours aléatoires, à dépanner et aider. 

« Tout peut être recyclé et celui qui aide est très souvent aidé en retour », souligne Rivka Balouka qui avoue vivre et faire vivre avec des miracles quotidiens.  « Nous avons besoin d’argent, de locaux pour stocker et livrer, nous avons aussi besoin de bénévoles pour animer la cantine casher qui accueille chaque jour une trentaine d’enfants qui ne sont pas scolarisés dans les écoles juives. Notre dernier seder communautaire a accueilli tant de personnes isolées et de familles monoparentales qui, parfois, vivent dans des endroits insalubres que nous rénovons même de nos mains ! ». 

« Nous rénovons de nos mains ! »

A cette aide matérielle s’ajoutent des aides spirituelles avec des cours de Torah, des poses de Mezouzot, des mises de Tefilines et de l’accompagnement dans les démarches administratives. « Avec un peu, on peut agir énormément ! On vient d’avoir une fiancée qui est sortie de chez nous en dansant avec une robe de mariée juste à sa taille, qui correspondait à celle de ses rêves ! », sourit Rivka.

Powered by Edreams Factory