Default profile photo

21 Octobre 2018 | 12, Heshvan 5779 | Mise à jour le 17/10/2018 à 18h03

Rubrique Communauté

La place Joseph H. Sitruk inaugurée à Neuilly

Un hommage digne et mérité à cette figure du judaïsme français (DR)

Devant une foule nombreuse, une plaque portant le nom de l’ancien grand rabbin de France a été officiellement dévoilée dimanche 13 mai, à quelques encablures du centre Alef.

L’émotion est palpable en ce milieu de matinée. Sous un ciel gris mais jamais menaçant, la ville de Neuilly-sur-Seine (92) où résidait Joseph Haïm Sitruk (zl) a célébré la mémoire de l’ancien grand rabbin de France (1987-2008) en lui consacrant une place  à l’angle des rues Ybry et Beffroy, non loin du centre d’études Alef qu’il avait ouvert en 1996. La cérémonie, marquée par plusieurs allocutions, fut une nouvelle occasion de rendre un hommage appuyé à celui qui a marqué de son empreinte le judaïsme français. Comme en témoigne la présence sur place de plusieurs générations : jeunes et moins jeunes. 

Maniant l’humour comme son père et prenant le premier la parole, le rav Yaakov Sitruk, sous l’œil de sa mère, détendait quelque peu l’atmosphère en indiquant avoir préféré à ce lieu « l’avenue Charles de Gaulle », l’une des grandes artères de la ville, « mais la municipalité n’a pas voulu ».  Le rabbin Michaël Azoulay, neveu de Joseph Haïm Sitruk qui officie à la synagogue de la rue Ancelle, a remercié le maire de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin. « En l’honorant, ce sont tous les juifs de France que vous honorez ».                          


Haïm Korsia : « Pour moi il est toujours le grand rabbin de France »


De son côté, le président du Consistoire Joël Mergui saluait « un grand maître du judaïsme qui a tant œuvré au sein de la communauté et au cœur de cette ville de Neuilly qu’il a transformée en petite Jérusalem ». Très ému, l’actuel grand rabbin de France Haïm Korsia se félicitait de cette « agora ouverte » portant le nom de celui qu’il admire tant. «  Il a fini son dernier mandat en 2008 mais pour moi il est toujours le grand rabbin de France ». Les larmes de certains se lisent aussitôt parmi l’assistance.    

Le projet de cette nouvelle place fut voté lors du conseil municipal du 19 décembre dernier. « Le grand rabbin était un homme de foi et de cœur que Neuilly a eu le bonheur d’accueillir et dont elle entend conserver la mémoire à travers cette place », a déclaré Jean-Christophe Fromantin. L’ambassadrice d’Israël en France Aliza Bin-Noun honorait « cette figure du judaïsme français » tout comme le rav Ariel Gay, directeur du centre Alef et gendre de Joseph Haïm Sitruk. « Il voulait rompre avec l’anonymat des synagogues pour créer un lieu convivial. L’école a démarré avec de faibles effectifs et aujourd’hui, elle compte plusieurs centaines d’élèves ».

Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, affirmait haut et fort : « Donner le nom de Joseph Sitruk à une place, c’est reconnaître la place du judaïsme en France ». Au bout d’une heure, la cérémonie s’achevait et s’enchaînait par un vin d’honneur offert par la mairie. Dans une ambiance teintée de recueillement et de joie. 

Powered by Edreams Factory