Default profile photo

10 Décembre 2018 | 2, Tevet 5779 | Mise à jour le 10/12/2018 à 06h21

Rubrique France/Politique

Viva Technology : l’opération séduction d’Israël

C’était très animé à la porte de Versailles au salon Vivatech (DR)

La troisième édition du salon, à la popularité croissante, a de nouveau accueilli de nombreux représentants israéliens.

Le succès de Viva Technology ne se dément pas. L’édition 2018 de ce salon dédiée aux nouvelles technologies, du 24 au 26 mai, a battu de nouveaux records, installant solidement Paris comme l’une des capitales de l’innovation : 8 000 start-up, 100 000 visiteurs, 2 000 investisseurs.  

Cette année, à Paris, la star de la petite sœur du CES de Las Vegas portait un tee-shirt manches longues et s’est offert une entrée dans la salle de conférences de la Porte de Versailles digne d’une rock star. Malmené par le scandale « Cambridge Analytica » sur l’utilisation des données de ses utilisateurs, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg était l’invité vedette de Viva Tech, loin devant Dara Khosrowshahi (Uber) et Eric Schmidt (ancien CEO d’Alphabet). Seul Emmanuel Macron lui aura peut-être volé la vedette, le président de la République diffusant son credo « tech for good » (« des technologies pour le bien ») devant des start-uppers enchantés. 



Israël creuse son sillon

Dans ces immenses travées du Parc des Expositions, dont les visages juvéniles confirmaient l’engouement de la « génération Y » pour les nouvelles technologies, Israël a continué de creuser son sillon, confortant son identité de « Nation start-up » dont aimerait bien s’emparer la France macroniste. Plusieurs sociétés israéliennes ont capté la lumière, en marge des interventions des investisseurs XXL Yossi Vardi et Erel Margalit : AlephBot (qui se sert de l’intelligence artificielle pour des procédures médicales), lauréat du concours Voice Challenge de Sanofi ; Trucknet, spécialisé dans l’optimisation du transport grâce au cloud, signataire d’un partenariat avec la Poste ;  le Caddie intelligent de Tracxpoint, présent sur le stand de Carrefour ; la gazinière Homebiogas fonctionnant à partir de nos déchets organiques. Seule ombre (mineure) au tableau, la brève présence d’une vingtaine de militants du BDS, samedi, rapidement évacués par la sécurité.

Powered by Edreams Factory