Default profile photo

20 Mai 2018 | 6, Sivan 5778 | Mise à jour le 17/05/2018 à 12h39

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Golan: la France évoque « sa grave préoccupation » et appelle l’Iran à « s’abstenir de toute provocation militaire»

De soldats israéliens dans le Golan, le 9 mai (Flash 90).

La riposte israélienne à l'envoi de missiles par l'Iran se serait soldée par la mort de 23 combattants, dont 5 soldats de l’armée syrienne et 18 membres des forces alliées du régime.

Après les condamnations britanniques et allemandes, la France exprime jeudi après-midi «  sa grave préoccupation » de l’attaque iranienne contre le Golan, dans la nuit de mercredi à jeudi 10 mai.

Dans un communiqué du Quai d’Orsay, publiée jeudi après-midi, la diplomatie française « rappelle son attachement indéfectible à la sécurité d’Israël et condamne toute tentative d’y porter atteinte. Elle souligne la nécessité que toutes les parties fassent preuve de retenue afin d’éviter une escalade dangereuse des tensions au Moyen-Orient. »

Un peu plus tôt dans la matinée, le président français, Emmanuel Macron, avait appelé à la « désescalade » au Moyen-Orient, selon la Présidence de la République citée par l’AFD. La riposte israélienne à l’envoi de 20 roquettes contre le Golan, a visé plusieurs installations militaires iraniennes. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, le bilan serait d’au moins 23 morts, dont 5 soldats de l’armée syrienne et 18 membres des forces alliées du régime, une allusion possible à des membres de la Force d’élite des Gardiens de la révolution iraniens, Al Qods, dirigée par le général Qassem Soleimani.

Dans son communiqué, la France souligne sa volonté que « s’ouvre une négociation avec l’Iran dans un cadre plus large incluant ses activités nucléaires et son programme balistique ainsi que la solution des crises dans la région » et appelle l’Iran à « s’abstenir de toute provocation militaire et le met en garde contre toute tentation d’hégémonie régionale ».

Powered by Edreams Factory