Default profile photo

15 Octobre 2018 | 6, Heshvan 5779 | Mise à jour le 11/10/2018 à 12h50

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Le Guatemala transfère son ambassade à Jérusalem

Le Guatemala a transféré son ambassade à Jérusalem le 16 mai. Cette décision résulte des relations très amicales qui unissent les deux pays depuis plus de sept décennies.

Le Guatemala a été le second pays à transférer son ambassade à Jérusalem. Ses nouveaux locaux, situés dans le parc industriel de Malha, ont été inaugurés le 16 mai, deux jours seulement après l'ouverture officielle de la nouvelle ambassade américaine. 

Le 24 décembre 2017, moins de trois semaines après la reconnaissance officielle de Jérusalem comme capitale d'Israël par les Etats-Unis, le président guatémaltèque, Jimmy Morales, avait fait de même, annonçant que son pays transfèrerait lui aussi son ambassade dans la ville sainte. Cette prise de position n'était pas seulement destinée à plaire aux Américains, elle était aussi l'expression de l'amitié de longue date qui lie ce pays à l'Etat hébreu.  

Le 14 mai 1948, le Guatemala avait été le deuxième pays, après les Etats-Unis, à reconnaître  l'Etat juif. L'un de ses dirigeants, Jorge Garcia Granados a joué un rôle important dans la création de l'Etat hébreu : il présidait le Comité spécial pour la Palestine, qui a recommandé dès 1947 le partage de pays entre Juifs et Arabes Il a ensuite été le premier ambassadeur du Guatemala en Israël.  

En 1980, l'ambassade du Guatemala a été l'une des dernières à quitter Jérusalem, après l'adoption par la Knesset de la Loi de Jérusalem.  

La coopération entre les deux pays est florissante et touche de nombreux domaines comme l'agriculture, l'éducation, la santé et la sécurité. Lors de sa visite en Israël en 2016, le président Jimmy Morales a signé plusieurs accords avec l'Etat hébreu. Israël apporte aussi son aide au Guatemala dans d'autres domaines –  nouvelles technologies, infrastructures civiles et purification de l’eau.

Powered by Edreams Factory