Default profile photo

23 Juin 2018 | 10, Tammuz 5778 | Mise à jour le 21/06/2018 à 11h38

Rubrique Communauté

Edouard Philippe au 210 ans du Consistoire : « Ces projets témoignent de votre détermination »

Invité d’honneur lundi soir de la soirée du Patrimoine juif de France du Consistoire, le Premier ministre Edouard Philippe a salué « la vitalité » de la communauté.

C’est dans les Salons de l’Hôtel de Ville de Paris, là où le Grand Sanhédrin s’était réuni pour la première fois en février 1807, donnant naissance un an plus tard au Consistoire, que l’institution a lancé les célébrations de son 210e anniversaire. Elle avait choisi de mettre à l’honneur le patrimoine juif de France, témoin de la présence historique des juifs en France, et aujourd’hui témoin de leurs mutations. 

Revenant sur le « malaise des juifs de France » qui a placé ces dix dernières années la communauté  face à un choix - partir ou construire – le président du Consistoire a rappelé qu’elle n’avait pas renoncé en décidant de construire.   « Nous avons choisi de construire et d’enrichir le judaïsme français pour l’accompagner dans son dynamisme et sa vitalité et pour bâtir des solidarités », a dit Joël Mergui. « Nous ne devons pas céder à un nouveau mal, le mal djihadiste car là où le patrimoine juif est vivant, la démocratie est vivante », a-t-il ajouté.  

Allusion aux déplacements géographiques de la population juive qui quitte des quartiers sensibles pour aller s’installer dans des lieux plus sûrs où la création de nouvelles structures communautaires est devenue nécessaire. Au gala, le Premier ministre Edouard Philippe, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et la maire de Paris Anne Hidalgo ont redit leur engagement pour accompagner la communauté juive dans ses projets – immobiliers - et sa vie quotidienne. « Des projets qui témoignent de sa vitalité et de sa détermination », a relevé Edouard Philippe. « Malgré les difficultés et les évolutions de la démographie de la communauté juive, le Consistoire a fait le choix de ne pas fermer de lieux de culte et il fait mieux : il les entretient, il les rénove et il les sécurise », a ajouté le Premier Ministre. 

Ce soir-là, il s’agissait d’appeler à la générosité pour accompagner les projets de construction du Centre Européen du Judaïsme Paris XVIIe, de l’Espace du Judaïsme Paris XVIe et des centres communautaires de Créteil, Boulogne et Courbevoie. Egalement invité d’honneur, le philosophe Alain Finkielkraut s’est « excusé » de ne pas être à la joie et même de  « casser l’ambiance », en se livrant à une analyse très sombre des maux qui fissurent la société française. Faisant de ces projets des paris risqués mais fidèles à la devise consistoriale Religion et Patrie.

Powered by Edreams Factory