Default profile photo

20 Juin 2019 | 17, Sivan 5779 | Mise à jour le 19/06/2019 à 17h54

Rubrique Culture/Télé

Saison croisée France-Israël : Il y en a pour tous les goûts

Plus de 400 événements vont rythmer la saison croisée France-Israël. Autour de thèmes aussi divers que les sciences, l’économie, l’art de la danse, du théâtre, de la musique, du cinéma ou encore les lettres. Nous avons choisi de mettre en lumière 8 d’entre eux.

Atout carreau  

Du 8 au 14 juillet, passez une semaine à Tel-Aviv, la ville qui ne dort jamais, sans passer par Roissy. Une balade dans la ville blanche autour du design, de la musique, de la danse ou encore de la cuisine. Point fort, un brunch israélien, le 8 juin ponctué de concerts et ateliers en présence de chefs israéliens et d’artistes français qui viendront partager leurs savoir-faire et leurs univers au Carreau du Temple qui fut si longtemps le temple des schmatès de la vie juive parisienne. 


Dialogue sur un banc de coraux 

En collaboration avec la faculté des Sciences de l’Université de Tel-Aviv, le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris vous invite à plonger à la découverte, en photos, des récifs coralliens israéliens et de la France outre-mer.  En marge de l’exposition, trois conférences destinées à sensibiliser le public à la préservation de cet écosystème essentiel à la vie sous-marine. Après le Parc Zoologique, l’exposition s’envolera, mi-septembre, au Steinhardt Muséum de Tel-Aviv 


Accord musical 

Du 25 juin au 1er juillet, rendez-vous rue des Lombards pour découvrir le meilleur de la scène jazzy israélienne. Mais aussi à Juan-les-Pins, du 12 au 22 juillet. En novembre, ne manquez pas la tournée « Jérusalem Orchestra East & West » qui prône la paix par la musique. A Nice, Marseille, Strasbourg et Paris avec des sons libanais, syriens, israéliens, palestiniens et égyptiens. « Nous essayons d’imaginer le Moyen-Orient tel qu’il pourrait être si nous vivions tous ensemble en harmonie, comme un orchestre », déclare Tom Cohen, chef d’orchestre et directeur de la troupe. Les Francofolies, elles, s’exportent pendant Souccot, au-delà de La Rochelle pour prendre ses quartiers à Ashdod.


Co-production  

La France s’invite dans les festivals du film en Israël. Celui de Jérusalem s’ouvrira avec la version restaurée du ciné-concert des Misérables de 1934 accompagnée au piano par Jean-François Zygel. L’occasion pour 6 jeunes compositeurs français de concevoir avec des réalisateurs et producteurs israéliens les musiques de leurs projets de films en cours. Celui de Haïfa verra se rencontrer sur la toile deux séries télévisées qui cartonnent dans leur pays d’origine, la française    « Le Bureau des légendes » et l’israélienne « Fauda ». Enfin des échanges entre cinémathèques vont faire découvrir au public des deux rives de la Méditerranée l’univers cinématographique des deux pays. 


Alors on danse ?

Le Festival d’Israël, est devenu, depuis sa création en 1961, le premier festival multidisciplinaire international israélien. Avec des productions artistiques de qualité, locales ou venues des quatre coins de la planète. Pour cette 57e édition, du 24 mai au 9 juin, 3 spectacles français de danse exceptionnels seront sur le devant de la scène : 10 000 gestes de Boris Charmatz, Kindertotenlieder de Gisèle Vienne et une chorégraphie sans titre de Tino Seghal interprétée par Frank Willens. Et enfin la troupe israélienne Batsheva dansera à Paris, Créteil, Montpellier et Lyon.  


Lumière sur Israël ! 

C’est avec l’évènement Israël@Lights, au Grand Palais, que s’ouvrira la saison croisée. Une mise en lumière des innovations israéliennes qui contribuent au bien-être de l’humanité. L’occasion pour l’Ambassade d’Israël en France d’organiser, jusqu’au 8 juin, une série de conférences gratuites, animées par des intervenants exceptionnels. La ville de demain, la cyber-sécurité pour l’économie mondiale, la recherche médicale à la pointe de la technologie ou encore l’innovation technologique au service du développement durable, autant de sujets dans lesquels Israël excelle. 


Objectif VenÌs 

La Saison France-Israël va mettre en orbite l’une des plus ambitieuses coopérations franco-israéliennes dans le domaine spatial. VenÌs, un satellite développé par les Agences Spatiales israélienne et française lancé en août 2017. Mission : surveiller l’environnement de la planète. A l’université Ben-Gourion aura lieu un colloque auquel participeront vingt conférenciers des deux pays au cours duquel seront présentés les premiers résultats de la mission. Le 11 juin, le Président du CNES, Jean-Yves Le Gall, et son homologue israélien Avi Blasberger, répondront aux questions d’élèves israéliens à propos de VenÌs.


Une journée qui n’a pas de prix ! 

Une journée tout à fait exceptionnelle, mardi 19 juin, organisée conjointement par l’Académie des Sciences de France, l’Académie des Sciences et des Humanités d’Israël, l’Institut Weizmann des Sciences et le Technion Israël. Son ambition : promouvoir l’enseignement des sciences et susciter chez les plus jeunes des vocations scientifiques. L’occasion pour une cinquantaine d’étudiants de rencontrer des Nobel et des Médaillés Fields, Français et Israéliens. Entre autres, le Français Claude Cohen-Tannoudji, Nobel de Physique 1997 ou l’Israélienne Ada Yonath Nobel de Chimie 2009.

Powered by Edreams Factory