Default profile photo

24 Septembre 2018 | 15, Tishri 5779 | Mise à jour le 21/09/2018 à 13h05

Rubrique Régions

Alsace : Le patrimoine juif alsacien à l'Élysée

Yoav Rossano s’est offert un selfie avec le président de la République Emmanuel Macron. (DR)

Yoav Rossano, en charge du patrimoine juif auprès du Consistoire israélite du Bas-Rhin (Cibr), a participé à une réception au Palais de l'Élysée en présence des époux Macron et de Stéphane Bern.

Jeudi 31 mai, plusieurs centaines de citoyens acteurs de la préservation du patrimoine étaient à l’Elysée en présence du président de la République pour le lancement du loto du patrimoine, un dispositif qui permettra (grâce à un tirage du loto de 13 millions d’euros prévu pour le 13 septembre) à 255 projets de restauration de bénéficier de subventions conséquentes. Yoav Rossano, un Israélien installé en France depuis bientôt vingt ans, était le seul représentant du patrimoine juif hexagonal. Coiffé d’une kippa, il a défendu,       au nom du Cibr, le riche patrimoine juif alsacien et en particulier le projet de sauvetage de la belle synagogue de Benfeld sélectionné pour intégrer le loto. La synagogue de Thann (Haut-Rhin) fait aussi partie des sites retenus pour le Loto. 

Il a pu échanger quelques instants avec Emmanuel Macron, qui s’est dit très intéressé par ces sites juifs disséminés dans de nombreux villages alsaciens. Il s’est aussi entretenu avec madame Macron, impliquée dans la Mission patrimoine, qui a évoqué son attachement à l’Alsace où elle a vécu plusieurs années dans une autre vie. Stéphane Bern, à qui le président de la République a confié la mission « d’identifier, sauver et valoriser » le patrimoine français, a pleinement conscience, rapporte Yoav Rossano, du caractère « unique en France » du patrimoine juif d’Alsace et de son désir de contribuer à sa valorisation. Pour prolonger cet échange, Yoav Rossano lui a remis l’ouvrage de l’historien Jean Daltroff  « La Route du judaïsme en Alsace ».

La sauvegarde de la synagogue de Benfeld est aujourd'hui le projet prioritaire du Consistoire. L’idée est de faire de cette synagogue, l’une des dernières de France à être dotée d’un orgue, un lieu de visite. Ce qui pourrait permettre de faire ponctuellement revivre le mynian. Mais au-delà de cette synagogue, Yoav Rossano résume ainsi la nouvelle politique du Consistoire en matière de patrimoine : « Vendre le moins possible, sauvegarder le plus possible. » 

Powered by Edreams Factory