Default profile photo

21 Octobre 2018 | 12, Heshvan 5779 | Mise à jour le 17/10/2018 à 18h03

Rubrique Sport

L’Iran mal dans ses baskets

Alors que la coupe du monde de la FIFA débutera le 15 juin prochain, le géant de l’équipement Nike a décidé de rompre tout contrat avec l’équipe nationale iranienne.

C’est en apprenant la nouvelle que l’entraîneur de l’équipe Iranienne Carlos Queiroz a exprimé son indignation avant de saisir la FIFA : « Les joueurs s’habituent à leur équipement de sport et il n’est pas juste de les changer une semaine avant ces matchs importants ». Si le concurrent allemand Adidas ne trouve aucun problème à fournir les maillots, l’américain Nike a catégoriquement refusé de livrer les chaussures. Si pour l’équipe Iranienne le beau jeu doit « rester indépendant de la politique », la marque américaine, elle, ne partage pas la même opinion puisqu’elle a affirmé s’aligner sur les sanctions prises par le président Trump à l’égard de Téhéran : « en tant que société américaine, nous ne pouvons fournir de chaussures aux joueurs de l’équipe nationale iranienne pour le moment ». 

La décision a directement été condamnée par le Conseil national americano-iranien (NIAC) qui a appelé le gouvernement américain à prendre des mesures pour remédier à cette situation « honteuse ». 

La « Team Melli », nom donné à la sélection nationale iranienne, devra porter une autre marque « tandis que 60% de l’ensemble des joueurs des 32 équipes au Mondial porteront des chaussures Nike », précise le site local Persian Football.

L’Iran, souvent à l’origine des boycotts de produits israéliens se retrouve aujourd’hui elle même boycottée par la « pointure » de l’équipement sportif dans le monde.

Powered by Edreams Factory