Default profile photo

14 Décembre 2018 | 6, Tevet 5779 | Mise à jour le 13/12/2018 à 11h38

15 décembre - Chabbat Vayigache : 16h35 - 17h49

Rubrique Communauté

Flavie Flament, marraine de l’AME

Flavie Flament et Eliya Bernheim (Antoine Flament)

L’animatrice rejoint l’Association pour la Mémoire d’Elisabeth (AME) qui décerne chaque année des bourses financières à de jeunes adultes en situation de handicap.

L’Association pour la Mémoire d’Elisabeth remettra un ou plusieurs Prix à l’automne. La bourse aidera tel un coup de pouce et un encouragement de jeunes adultes en situation de handicap dans leur projet professionnel comme Judith Halimi, Jonathan Nadjar, Déborah Lévy et plus récemment Elie Sebban. Pour ces jeunes, « l’obtention du prix est un accélérateur sérieux qui les aide à se réaliser mais aussi une mise en avant et une reconnaissance. En réalité, ce dernier élément vient peut-être même avant l’élément financier », explique Eliya Bernheim, le président de l’association. L’aîné de la famille Bernheim a pris les rênes de l’AME comme « un devoir » pour honorer la mémoire de sa tante Elisabeth Bollack et transmettre son énergie de vie, prématurément arrachée. 


« Flavie a eu envie de s’investir dans ce projet humain. Elle est très impliquée »

Malgré son handicap moteur, la sœur de Joëlle Bernheim avait fait son Alyah et devait se marier quand elle a été fauchée dans un accident de voiture à Jérusalem. En 2005, l’AME voit le jour pour garder la flamme et encourager des jeunes qui comme elle, ont une force de caractère et des qualités humaines qui les poussent à dépasser les limites imposées par le handicap. « Le parcours de vie de ma tante reposait sur le courage et l’abnégation. Le modèle qu’elle nous a laissé nous inspire et c’est ce message positif, ce souffle de vie, que nous voulons transmettre aujourd’hui ». 

Une vingtaine de dossiers de candidature arrivent à l’AME chaque année. Quand les moyens financiers de l’association le permettent – les dotations des Prix ne proviennent que de dons - ce n’est pas une mais deux bourses qui sont attribuées. « Pour le Jury, c’est toujours un choix douloureux de départager les candidats », reconnaît Eliya Bernheim. Avec les membres du Jury et l’animatrice Flavie Flament, désormais marraine, ils iront jusqu’à l’automne à la rencontre des jeunes et de leurs familles. « Flavie a eu envie de s’investir dans ce projet humain, elle a tout de suite été touchée par ce que nous faisons. Elle est extrêmement sensible et déjà très impliquée ».  

  1. Renseignements : www.weezevent.com/ame
Powered by Edreams Factory