Default profile photo

21 Août 2018 | 10, Elul 5778 | Mise à jour le 27/07/2018 à 12h36

25 août - Chabbat Ki Tétsé : 20h31 - 21h38

Rubrique France/Politique

Luc Rosenzweig, disparition d’un grand journaliste

(DR)

Luc Rosenzweig est parti subitement sans prévenir personne. Ses nombreux amis, sa famille, ses enfants et petits-enfants en Savoie, à Lyon et à Paris se rappelleront longtemps d’un journaliste et d’un homme modèle de probité, de réflexion et d’humour.

Professeur, puis journaliste d’abord à Orléans, puis à Libération et au Monde où il est rédacteur en chef. D’origine allemande, il nait en Savoie en 1943, il est le correspondant du Monde en Allemagne lors de la chute du Mur « qu’il n’avait pas vu venir » comme tant d’autres. Journaliste intègre, il ne ménage jamais son soutien inconditionnel à Israël au travers de nombreux articles, livres « Lettre à mes amis propalestiniens » et documentaires. Ce soutien indéfectible, comme l’explique Richard Prasquier, lui a sans doute mis des barrières dans sa carrière. Il réalise avec Michael Prazan le documentaire « Le dernier combat d’Ariel Sharon » d’après la biographie de Sharon qu’il a écrite. 

Il est à la pointe du combat contre Charles Enderlin dans l’affaire Al Dura. Il l’accuse de « négligences criminelles » et de ne « pas recouper ses sources », ce qui est pourtant la base du métier journalistique.

Quand il prend sa « retraite », il revient vivre à Lyon, une de ses villes de cœur avec la région de Savoie où sa famille a été cachée pendant la guerre. Il ne lâche en rien la fonction de journaliste puisqu’il participe régulièrement au magazine Causeur avec Elisabeth Lévy. Il n’hésite pas à prendre sa plus belle plume pour intervenir dans la presse le plus souvent en soutien à Israël ou pour apporter son aide à Clément Weill-Reynal dans l’affaire du « mur des cons ».


Actif au sein du CRIF

A Lyon, il s’investit particulièrement au sein de l’Espace Hillel et du CRIF, il organise notamment la venue d’Alain Finkielkraut et d’Elisabeth Lévy pour un direct de leur émission du radio « L’esprit de l’escalier » en 2015.

Au sein du CRIF, il apporte son immense connaissance du domaine médiatique et intellectuel français. Il anime de nombreuses rencontres et accueille de nombreux intellectuels comme Bruno Tertrais, André Kaspi, François Heisbourg.

Sa dernière sortie aura été pour présenter au Conseil Régional une soirée spéciale du CRIF sur les  70 ans d’Israël. Il avait reçu Denis Charbit et Daniel Rouach. Ces deux intellectuels renommés avaient célébré les réussites politiques et économiques d’Israël ; une forme d’hommage à Luc qu’il n’aurait pu imaginer lui-même.

Powered by Edreams Factory