Default profile photo

21 Août 2018 | 10, Elul 5778 | Mise à jour le 27/07/2018 à 12h36

25 août - Chabbat Ki Tétsé : 20h31 - 21h38

Rubrique France/Politique

Antisémitisme: une enquête ouverte après des lettres de menaces contre des associations juives

L’enquête est entre les mains de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne (DR).

Le Consistoire de Paris, le FSJU et le CRIF ont reçu une lettre identique évoquant l'imminence du « jour du châtiment. »

Des lettres identiques, toutes postées le 18 juin, dans le Val-d’Oise. Le contenu est sans ambiguïté.

« Mesdames et Messieurs les juifs, vous pleurez amèrement le décès d'une vieille juive assassinée pour son argent [Mireille Knoll, assassinée le 23 mars, à l’âge de 85 ans, NDR], nous pensons que vous payez peu par rapport au nombre de crimes que vous commettez tous les jours. Profitez-en bien, car le jour du châtiment va arriver. »

Le site LePoint.fr révèle mercredi après-midi que le parquet de Paris a ouvert, le 29 juin, une enquête pour des faits de « menaces de crime en raison de l’appartenance à une religion ». De nombreuses associations juives ont reçu ce courrier dactylographié rédigé par une mystérieuse « Main noire » : le Fonds social juif unifié, le Consistoire de Paris, le Conseil représentatif des institutions juives ou encore l’Union des étudiants juifs de France. Des représentants du FSJU et du Consistoire sont à l’origine des plaintes, selon Le Point.

L’enquête est désormais entre les mains de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne.

Powered by Edreams Factory