Default profile photo

17 Décembre 2018 | 9, Tevet 5779 | Mise à jour le 17/12/2018 à 17h07

Rubrique Sport

Les Bleus champions du monde

Grand rabbin Haïm Korsia: « Quand vous voyez des défenseurs marquer comme ils l’ont fait… » (VIDEO)

Le grand rabbin Haïm Korsia était interrogé par Raphaëlle Duchemin (Crédit: archives, Europe 1).

Le grand rabbin de France a réagi lundi matin au sacre des Bleus hier en finale de Coupe du monde.

Interrogé par Europe 1 en ce matin de victoire, le grand rabbin de France Haim Korsia a livré son regard sur le message véhiculé par la bande à Griezmann.

« Cette génération de joueurs a conscience qu’elle est un élément important de la France, de la cohésion nationale.  Par rapport au modèle que j’ai connu il y a 20 ans, la « France black blanc beur », ce modèle qui s’est fracassé devant la réalité des communautés juxtaposées, ça n’est pas la France. Ca paraissait être un modèle satisfaisant parce que ça fonctionnait. Mais en réalité avec le temps, ça n’a pas fonctionné.
Ce qui peut marcher, et ce qu’ils perçoivent parfaitement, c’est qu’ils incarnent les valeurs de la République : l’effort, l’abnégation, le travail en équipe, une forme de bienveillance les uns envers les autres, envers le public. Mais aussi solidarité, engagement, altruisme. Des valeurs qui sont au cœur de ce qu’on espère pour la France. »

 

De là à imaginer que cette seconde étoile brodé au-dessus du coq tricolore puisse contribuer au développement du pays, il n’y a qu’un pas…

« C’est un cercle vertueux », estime le grand rabbin. « Que ça nous porte de joie en joie, de bonheur en bonheur. On se rend compte qu’on peut faire des choses formidables. (…) C’est le principe de la « start-up nation ».

 

L’observateur attentif de l’équipe de France en voit la preuve dans le fonctionnement des Bleus lors des matchs décisifs, le « dépassement de fonction » cher à Aimé Jacquet.

« Quand vous voyez des attaquants défendre comme ils l’ont fait, des défenseurs marquer comme ils l’ont fait [Benjamin Pavart contre l’Argentine en huitième de finale, Raphaël Varane face à l’Uruguay, en quart, Samuel Umtiti en demi contre la Belgique, NDR], vous vous dites qu’on n’est plus dans une société segmentée, mais dans une société où quand l’un est heureux, tout le monde est heureux, et que quand l’un souffre, tout le monde souffre avec lui. »

 


Powered by Edreams Factory