Default profile photo

21 Octobre 2018 | 12, Heshvan 5779 | Mise à jour le 17/10/2018 à 18h03

Rubrique Sport

Victoire des Bleus: de prétendus affrontements illustrés par des photos de manifestations pro-palestiniennes

Des images vieilles de quatre ans ont été partagéess près de 300 fois sur Twitter (Capture d'écran BFM).

De nombreuses fakes news ont circulé depuis dimanche soir sur l'ampleur des affrontements ayant accompagné les célébrations de la victoire en Coupe du monde de l'équipe de France.

A en croire certains, c’est « l’envers du décor » du sacre des Bleus en finale de Coupe du Monde. Alors que l’euphorie s’est emparée depuis dimanche soir de toutes les villes de France, des photos de scènes de violence ont été relayés massivement sur les réseaux sociaux. Parfois à raison –  des incidents ayant opposé des casseurs aux forces de l’ordre, notamment à Paris -, mais pas toujours. Le site Les Décodeurs du www.lemonde.fr s’est attaquée aux principales « fake news » entourant les célébrations de la victoire des hommes de Didier Deschamps face à la Croatie (4-2).

Parmi elles, des images diffusées sur Twitter montrant des hommes masqués tenant des fumigènes ou adressant des projectiles (des pierres ?) contre les forces de l’ordre. Elles sont accompagnées du message "A gauche, après une victoire de la France. A droite, après une défaite de la France" et du du hashtag (mot-clé) #VivreEnsemble. Une manière de contester l'harmonie régnant massivement, et probablement ponctuellement, depuis 48 heures dans le pays.

Ces images ont été partagées près de 300 fois selon le site. Pourtant, elles n’ont pas été prises le week-end dernier, mais il y a... quatre ans. Les 13 et 19 juillet 2014, plusieurs manifestations pro-palestiniennes organisées à Paris s’étaient soldées par de nombreux affrontements avec les CRS. C’est à la fin du rassemblement du 13 juillet que des dizaines de personnes avaient cherché à attaquer les abords de la synagogue de la rue de la Roquette (11e arrondissement).

Six jours plus tard, une nouvelle manifestation au départ de Barbès, dans le 18e arrondissement, dont l’un des mots d’ordre était « Israël assassin, Hollande complice », avait très rapidement basculé dans la violence. La police avait procédé ce jour-là à 44 interpellations.

Toutes les photos sont à découvrir sur le site Les Décodeurs. 

Powered by Edreams Factory