Default profile photo

16 Octobre 2018 | 7, Heshvan 5779 | Mise à jour le 15/10/2018 à 18h16

Rubrique France/Politique

Unesco : partira, partira pas ?

Twitter

Audrey Azoulay, la directrice générale de l’UNESCO, va-t-elle réussir à convaincre Israël de ne pas se retirer de l’institution ?

Le 12 octobre dernier, dans la foulée des Etats-Unis, Binyamin Netanyahou annonçait le retrait d’Israël de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture. Une mesure de protestation contre le récurrent anti-israélisme de l’institution. Déjà, en 2011, Jérusalem et Washington avaient suspendu leurs contributions financières - 20% du budget total de l’institution - au moment où la Palestine en devient membre à part entière. Dire que l’Unesco est partiale est une vérité de La Palice. Entre 2009 et 2014, alors que 46 résolutions contre Israël sont adoptées, une seule condamne la Syrie et aucune l’Iran, le Soudan ou la Corée du Nord, des pays où pourtant les droits de l’Homme sont bafoués au quotidien. Dans une volonté flagrante de falsifier l’histoire, l’organisation adopte depuis 2015 plusieurs résolutions qui nient le lien entre la Vieille Ville de Jérusalem et le peuple juif. En mai 2017, elle qualifie Israël de puissance colonisatrice à Jérusalem-Est et en juillet de la même année va encore plus loin dans l’absurde en classant la Vieille Ville d’Hébron au patrimoine palestinien bien qu’il soit incontestablement l’un des sites les plus sacrés du judaïsme. 

Le retrait effectif des Etats-Unis et d’Israël de l’Unesco est prévu pour le 31 décembre prochain. La date approchant,  Audrey Azoulay souhaite convaincre M. Netanyahou d’y renoncer et a donc convié le 1er ministre à venir en parler avec elle le 26 septembre, à New York, dans le cadre d’une convention sur l'antisémitisme le lendemain de l’ouverture de l’assemblée générale de l’ONU. Soyons honnêtes. Depuis l’arrivée d’Audrey Azoulay la tendance anti- israélienne s’édulcore, aucune résolution contre Israël adoptée depuis plus d’un an ! Carmel Shama-Hacohen, l’ambassadeur d’Israël à l’Unesco, devrait donc recommander à Binyamin Netanyahou de reporter le retrait israélien d’au moins un an le temps de vérifier « que le nouvel état d’esprit continue à porter ses fruits ». Pour l’heure le Premier ministre israélien n’a pas encore fait savoir s’il acceptait l’invitation d’Audrey Azoulay, mais il lui a téléphoné pour la remercier de ses efforts visant à renverser la vapeur anti-israélienne.

Powered by Edreams Factory