Default profile photo

17 Décembre 2018 | 9, Tevet 5779 | Mise à jour le 17/12/2018 à 17h07

Rubrique Monde juif

De l’eau pour tachli’h

le « Stadspark » d’Anvers (DR)

La municipalité d’Anvers s’est dite prête à remplir une petite mare située dans un parc, dont l’eau s’est évaporée à cause de la canicule, pour que les juifs puissent procéder à la cérémonie de tachli’h lors de Roch Hachanah.

Sur ordre de la municipalité, les pompiers d’Anvers vont déverser des milliers de litres d’eau dans une petite mare située dans un parc de la ville après que la canicule estivale a asséché celle ci. La raison en est que le « Stadspark » est situé près du quartier juif de la capitale flamande et que ses habitants ont l’habitude de s’y rendre pour y faire le tachlich, cette cérémonie lors de laquelle, à Roch Hachanah, on jette ses transgressions dans l’eau.

En outre, toujours en raison de la température excessive, on estime qu’il ne reste quasiment plus aucun poisson dans la pièce d’eau, poissons dont, pour certains, la présence est requise pour la cérémonie. C’est pourquoi, toujours avec la permission de la municipalité, des membres des communauté juives locales ont l’intention de mettre des représentants de la gent aquatique dans la mare, une fois celle-ci remplie.

Outre le désir de faciliter la vie de leurs administrés juifs, les édiles d’Anvers, qui se sont déclarés favorables à tout ce processus, sont aussi motivés par des raisons de sécurité. En effet, si la mare du Stadpark n’est pas opérationnelle lors du Nouvel An, les juifs devront se rendre jusqu’à une rivière dénommée Scheldt sise à plus d’un kilomètre de là. Or, pour des raisons de sécurité, craignant notamment des incidents antisémites sur la route, la police voudrait éviter un scenario où des milliers de juifs marcheraient ensemble sur un même parcours quasi simultanément.

Powered by Edreams Factory