Default profile photo

16 Octobre 2018 | 7, Heshvan 5779 | Mise à jour le 15/10/2018 à 18h16

Rubrique Communauté

3 choses à savoir sur CTeen

Un mouvement de 13-18 ans (DR)

C comme Chabad, Teen comme adolescents. Mendy Mottal et son épouse dirigent CTeen-France, le mouvement de jeunesse du Beth Loubavitch.

Il est partout en France 

Après Cannes, Bondy, Charenton, Rennes, la dernière section locale vient d’ouvrir en Corse, faisant grimper le nombre d’antennes du mouvement à 93 en France. CTeen accueille les 13-18 ans, un âge charnière qui voit souvent les jeunes s’éloigner de la communauté après leur bar/bat mitsva. Depuis janvier 2018, 5500 jeunes ont participé aux activités. Mendy Mottal met un effort particulier sur les jeunes juifs des écoles publiques comme en témoigne un chabbat plein en mai dernier qui n’avait réuni que des jeunes scolarisés dans le public. Il n’est pas rare aussi de voir des enfants déjà engagés dans d’autres associations de jeunesse rejoindre CTeen, le temps d’une activité. « On sent une grosse demande de la jeunesse juive de se sentir appartenir à un mouvement mais plus encore à prendre des responsabilités ».


Il soutient les communautés  

« Quand une communauté a besoin de dynamiser sa jeunesse, elle nous contacte et nous l’aidons en lui fournissant du matériel pédagogique pour qu’elle organise ses activités », explique Mendy Mottal. Mais ce n’est pas à la carte. « Nous attendons de celles qui nous rejoignent un engagement sur le long terme ». Au programme : des cours, des activités artistiques, des chabbat pleins et des voyages comme celui à New York l’an dernier en présence de tous les CTeen du monde. Sur 2500 jeunes, 300 étaient français. Cette année, CTeen lance son programme des leaders. « Nous allons mobiliser dans chaque centre CTeen un ou deux jeunes qui ‘se distingue’ pour travailler avec eux et les former à prendre la main et à conduire des activités à côté du référent jeunesse de leur communauté ». 


Il travaille sur un beau projet  

« Nous aimerions intégrer des enfants en situation de handicap à nos activités et pouvoir nous former dès l’an prochain à l’accueil des enfants autistes ». Des contacts ont été pris avec l’association Le Silence des Justes de Stéphane Benhamou.  


(1) cteen.fr / Fb et Instagram

Powered by Edreams Factory