Default profile photo

19 Décembre 2018 | 11, Tevet 5779 | Mise à jour le 18/12/2018 à 23h36

Rubrique Judaïsme

Le jeûne de Kippour

(Flash90.)

Ce jeûne est obligatoire. Les personnes gravement malades sont dispensées de jeûne d’après la Torah. Il est recommandé de demander l’avis d’un rabbin compétent avant Yom Kippour. Celui-ci connaissant la loi, qui interdit d’être trop sévère dans ce domaine, et toutes ses possibilités, pourra aider le malade ou l’accouchée par des conseils appropriés. Dans tous les cas, un avis médical autorisé suffit. - Les enfants jusqu’à 9 ans doivent manger normalement, sauf le soir de Kol Nidré. - Au-dessus de 9 ans et à partir de 12 ans ils peuvent jeûner quelques heures. - A 13 ans ils sont majeurs (12 ans pour les filles) et doivent jeûner. Les personnes ne pouvant jeûner doivent respecter les autres interdictions. Celui qui mange à Kippour est tenu de dire les béra’hot et de faire le birkat hamazone.

Le jour de Kippour


Le Kol Nidré est la déclaration d’annulation des vœux. Il se dit avant le coucher du soleil à la synagogue, avec la sortie des deux séfarim. Tous ceux qui sont loin de la communauté (pendant l’année) se joignent habituellement à cette cérémonie. Kippour est le seul jour dans l’année où nous disons après le Chéma : « Baroukh Chem Kévod Mal’houto Léolam Vahed » à voix haute. Confession de nos fautes : 10 fois dans la journée de Kippour, nous répétons nos fautes (Vidouï) en parallèle avec les 10 Commandements. Toutes les natures des fautes sont confessées dans la prière.


Moussaf de Yom Kippour : la Avodah

 

Le service divin du grand prêtre au Temple était le point culminant de tout l'office de Yom Kippour. Les prières s'étant substituées aux sacrifices depuis la destruction du Temple, « le Séder Avodah » récité au cœur de l’office de Moussaf constitue le moment central et l’un des temps les plus importants de l’office de Kippour. Cette lecture nous décrit tout le service du Cohen Gadol en cette journée, et permet aux fidèles de prendre part à ce cérémonial.

A minha à l'issue de la lecture de la Torah, la haphtara est consacrée au livre de Jonas – Yona. Ce récit illustre le message d'un repentir collectif de la ville de Ninive. 


Neila (clôture)


Prière que nous faisons exclusivement à Kippour pour clôturer ce jour, avant la sonnerie du Choffar. C‘est un dernier appel au Créateur alors que se ferment au ciel les portes de la miséricorde divine. Pendant cette prière, l’assemblée doit faire montre de dignité, malgré la fatigue de la journée. Les femmes qui prient séparément, ne sont pas autorisées à rejoindre leur mari pendant la bénédiction des Cohanim. 

Après la sonnerie du Chofar, qui se fait à la nuit tombée, on dit l’office de Arvit. Nous prenons un repas de fête après avoir fait la « Havdala » sur le vin, sur des espèces odorantes et sur une flamme allumée avant Yom Kippour si  possible. 


Dates et horaires du jeûne de Kippour :

Mardi 18 septembre Veille de Yom Kippour - Début du jeûne : 19h39

Mercredi 19 septembre : Yom Kippour - fin du jeûne : 20h43

Powered by Edreams Factory