Default profile photo

16 Octobre 2018 | 7, Heshvan 5779 | Mise à jour le 15/10/2018 à 18h16

Rubrique Monde juif

Brésil : Un sefer-Torah sauvé des flammes

L’incendie du Musée National du Brésil (WIKIPEDIA.)

L’un des plus anciens sefer Torah au monde n’a pas brûlé lors de l’incendie qui a ravagé le Musée National du Brésil.

Il s’agit d’une catastrophe nationale. En effet, on estime qu’environ 90% des collections du Musée National du Brésil, situé à Rio de Janeiro, ont été détruites lors de l’incendie gigantesque qui a ravagé le bâtiment. Bien que l’enquête soit en cours, les experts pensent que les gouvernements successifs n’ont pas alloué les fonds nécessaires pour une protection efficace du site. Qui, de plus, selon les pompiers, ne possédait pas une certification de sécurité mise à jour.

Si le consul honoraire d’Israël à Rio, Osias Wurman, a exprimé ses profonds regrets « pour la perte de ce trésor colossal pour l’histoire du Brésil », il a néanmoins mentionné une bonne nouvelle. Un sefer-Torah, rédigé au Yémen probablement au 13ème siècle de l’ère commune, ce qui en fait l’un des plus anciens au monde, et acheté par le second et dernier empereur du pays, Pedro II, ne fait pas partie des trésors disparus. 

En effet, celui-ci, qui n’est pas exposé de manière permanente, se trouve, depuis deux ans, dans une bibliothèque universitaire sise non loin du musée. Les responsables de cette bibliothèque auraient, d’ailleurs, promis à des personnalités de la communauté juive locale de les laisser bientôt venir voir où est gardé le précieux rouleau.

Pour l’histoire, notons que le monarque, Pedro II, né en 1825 dans ces mêmes bâtiments qui étaient, alors, la résidence de la famille royale brésilienne, était connu pour sa grande ouverture intellectuelle. « Cette Torah est la preuve de l’admiration que le souverain avait pour le peuple juif et ses traditions, a déclaré Osias Wurman. Ce qui était si rare en Europe à l’époque ». 

Powered by Edreams Factory