Default profile photo

16 Octobre 2018 | 7, Heshvan 5779 | Mise à jour le 15/10/2018 à 18h16

Rubrique Sport

Football : Herzog a du travail

(flash90.)

Démarrant avec deux défaites consécutives, le technicien autrichien ne pouvait pas connaître pire baptême du feu dans son costume de sélectionneur d’Israël.

Un nouveau maillot. Un nouveau sélectionneur. Mais rien ne semble y faire. L’équipe nationale israélienne, qui pointe aujourd’hui à la 93ème place du classement FIFA, poursuit son inexorable déclin. L’effet « Andreas Herzog », intronisé sur le banc au milieu de l’été, n’a pas opéré. Vendredi 7 septembre, lors du déplacement en Albanie pour le compte de la première journée de la néophypte Ligue des nations, les coéquipiers du capitaine Bibras Natcho (Olympiakos) méritaient certes beaucoup mieux. Bien que dominateurs et se créant une multitude d’occasions, ils quittaient Tirana avec le goût amer de la défaite (1-0). D’autant que la soirée s’était un peu plus tôt compliquée avec la sortie sur blessure du « revenant » en sélection, Eran Zehavi (Guanghzou), indisponible des pelouses pour une durée d’un mois. Ce résultat décevant oblige maintenant la Nivrehet à grapiller au minimum 4 points lors de ses deux prochains rendez-vous à domicile dans quelques semaines (lire encadré ci-dessous). « Nous devons créer un nouvel état d’esprit au sein du groupe. Un esprit enthousiaste avec la volonté de gagner. C’est l’équipe qui doit être la star, et non tel ou tel joueur », répétait avant le début de la compétition, le néo-directeur technique israélien Willi Ruttensteiner, lui aussi de nationalité autrichienne et très impliqué au quotidien, au point de faire de l’ombre à l’ancien joueur emblématique du Werder de Brême et du Bayern Munich.


Huit défaites sur les dix derniers matchs

Quatre jours plus tard, le onze bleu et blanc se rendait à Belfast pour y défier l’Irlande du Nord (27ème au classement Fifa). Un test amical qui a viré au cauchemar (3-0). Le site web de la chaîne de télévision Sport 5 titrait dans la foulée : « Nouvelle année, même football ». « Le nouveau staff a beaucoup de travail, à tous les niveaux », résume, pour notre journal, le reporter Roy Jankelowitz. En marge de cette déconvenue, Munas Dabbur (Red Bull Salzbourg) et Taleb Tawatha (Eintracht Francfort) complétaient la liste des blessés... Statistique inquiétante: sur ses dix derniers matchs, toutes compétitions confondues, Israël a perdu à huit reprises. Le visage fermé d’Andreas Herzog, au soir de son deuxième rendez-vous raté dans la fraîcheur irlandaise, suffisait à comprendre le profond malaise qui règne au sein de la sélection.

Powered by Edreams Factory