Default profile photo

17 Décembre 2018 | 9, Tevet 5779 | Mise à jour le 17/12/2018 à 17h07

Rubrique Communauté

Epinay : la classe des Benjamins menacée de fermeture

La classe spécialisée accueille des enfants présentant des troubles autistiques. (DR)

La classe Lébenyamine accueillie dans le groupe scolaire Beth Israël d’Epinay rencontre des difficultés financières importantes qui font de son gala en janvier prochain « celui de la dernière chance », explique Caroline Kalfon, la présidente de l’association « J’apprends » à l’origine de sa création.

Fréquentée par dix enfants âgés de 7 à 15 ans présentant des troubles autistiques, du comportement, et touchés par d’autres formes de handicaps mentaux, la classe s’est toujours plus ou moins maintenue depuis 2007 grâce à la bienveillance de l’école et des participations financières des parents. Mais son coût de fonctionnement dû à la prise en charge particulière de ces enfants ne rencontre plus le soutien espéré. « Nous avons une équipe professionnelle composée d’une institutrice spécialisée de 2 éducateurs à plein temps et d’une à mi-temps. Nous mettons en place un programme adapté individuel pour chaque enfant que nous accueillons suite à un LPAD, un ensemble d’exercices qui va nous permettre d’évaluer la capacité de progression de l’enfant », indique Caroline Kalfon.

« En fonction de ses capacités et de la matière dans laquelle il est le plus à l’aise, l’enfant intègrera une des classes du primaire de l’école qui nous accueille. C’est extrêmement important parce que cela normalise le handicap. Nous apprenons tous par mimétisme et ce type d’intégration permet à nos enfants de recopier les gestes de leurs camarades en récréation, à la cantine, en sortie. L’échange entre tous les enfants ne peut être que bénéfique et pas seulement à ceux en situation de handicap ».Une  cagnotte Leetchi a été ouverte au nom de l’association J’apprends.

Powered by Edreams Factory