Default profile photo

19 Décembre 2018 | 11, Tevet 5779 | Mise à jour le 18/12/2018 à 23h36

Rubrique Culture/Télé

Chez Ardisson, une végan compare les abattoirs aux camps de la mort nazis

Thierry Ardisson réunissait le week-end dernier sur son plateau militantes pour le droit des animaux et bouchers (Capture d'écran C8)

Lors de l’émission « Salut les Terriens » animée par Thierry Ardisson, une militante de la protection des animaux a osé une analogie entre l’abattage des bêtes et le génocide des juifs.

Le 6 octobre dernier, sur C8, l’émission de Thierry Ardisson « Les Terriens du Samedi » réunissait sur son plateau deux militantes pour le droit des animaux et autant de bouchers, pour une bataille d’idées d’une vingtaine de minutes. Intitulé « Vegans vs. bouchers, la guerre est déclarée! », le débat a rapidement dérapé.

Dans un climat tendu, alors que le ton montait entre les deux camps, l’une des « antispécistes » s’est permise une analogie pour le moins douteuse, en comparant le sort des animaux à ceux des juifs pendant la Shoah. Celle-ci a notamment évoqué un « génocide industriel » et a parlé d’Holocauste envers les animaux, qu'elle a comparé aux survivants de la Shoah.


Un propos qui a heurté Yann Moix, chroniqueur de l’émission qui assistait au débat. « Non mais attendez, vous n’allez pas comparer le massacre de millions de Juifs avec ça, c’est obscène ! », lui a répondu le polémiste, avant de menacer de « quitter le plateau » tant il était en colère.

Après avoir reçu de nombreuses protestations de téléspectateurs indignés, le BNVCA a publié un communiqué pour condamner ces propos. « Si nous considérons que la condition des animaux de consommation doit être améliorée, surveillée, et réglementée, il nous est insupportable et inadmissible d’entendre les défenseurs des animaux, qualifier leur sort d’ holocauste, et les fermes d’élevage de “camps de la mort”. », écrit l’organisation dirigée par Sammy Ghozlan. C’est dit.

Powered by Edreams Factory