Default profile photo

19 Décembre 2018 | 11, Tevet 5779 | Mise à jour le 18/12/2018 à 23h36

Rubrique Israël

Pour l'Unesco, les Tombeaux des Patriarches et de Rachel font « partie intégrante du territoire palestinien occupé »

Dans un rapport publié par l'Unesco en 2010, le Tombeau de Rachel était présenté comme une « mosquée » (Flash 90)..

Deux résolutions ont été adoptées hier, à l'initiative de plusieurs Etats arabes.

Les années passent, mais rien ne change à l’Unesco. Désormais dirigée par la Française Audrey Azoulay, l’institution, siégeant à Paris, s’est à nouveau distinguée mercredi 10 octobre par des prises de position anti-israéliennes. La Commission PX du Conseil exécutif a adopté hier deux résolutions, les 28 et 29, intitulées « Palestine occupés ».

Les textes, présentés par l’Egypte, la Jordanie, le Liban le Maroc, Oman, le Qatar et le Soudan condamnent l’Etat hébreu pour la «  construction de la barrière de sécurité, la réalisation d’excavations dans la partie Est de Jérusalem et pour d’autres mesures visant à modifier le caractère, le statut et la composition démographique du territoire palestinien occupé ».
Surtout, la Commission affirme dans l’une des résolutions que les Tombeaux des Patriarches à Hébron et de Rachel à Bethléem font « partie intégrante du territoire palestinien  occupé ».

Ce n’est pas la première fois que l’institution onusienne affiche cette position. Dans un rapport publié en 2010, le Tombeau de Rachel était présenté comme une « mosquée » ; l’an dernier, les deux sites de Hébron et de Bethléem étaient présentés comme étant constitutifs du « patrimoine palestinien ». Israël ne faisant plus partie du Comité exécutif de l’UNESCO n’a pas participé au vote. 

Powered by Edreams Factory