Default profile photo

17 Décembre 2018 | 9, Tevet 5779 | Mise à jour le 17/12/2018 à 17h07

Rubrique Monde juif

Plus de viande cachère pour les juifs de Malmö

Richard Jomshof (WIKIPEDIA.)

Alors que les autorités suédoises viennent de fermer le seul point de vente cachère à Malmö, le parti (populiste) des « Démocrates Suédois » demande l’interdiction de la pratique de la circoncision non médicale dans le pays.

Depuis 1937 pour le gros bétail et depuis 1989 pour la volaille, la Suède proscrit l’abattage rituel. Et depuis 2013, il y a eu plusieurs tentatives, heureusement infructueuses jusqu’ici, de prohiber l’importation de vente cachère dans le pays.
Comme si cela ne suffisait pas, la communauté juive de Malmö, une ville suédoise déjà tristement célèbre pour diverses exactions antisémites, va désormais être privée de viande tout court. La raison en est « simple ». Jusqu’au milieu des années 80, les juifs vivant là pouvaient s’approvisionner dans une boutique cachère située au centre de la cité.
Mais, le nombre de membres de la communauté déclinant (notamment en raison du climat détestable sur place), ladite boutique avait dû fermer ses portes. Un accord avait, alors, été signé avec l’une des grandes surfaces de Malmö qui s’était engagée à vendre de la viande cachère congelée.
Or, ce petit rayon cacher vient d’être fermé sur ordre du service sanitaire de la ville. Car, selon l’explication fournie à un membre important de la communauté juive locale (qui compte environ 800 per-sonnes), cette dernière n’aurait pas l’autorisation d’importer de la viande! Ce qu’elle a, pourtant, fait pendant une vingtaine d’années sans rencontrer de problème. Décidément, les juifs ne sont pas vraiment les bienvenus à Malmö.

Toujours en Suède. Richard Jomshof, le secrétaire du parti (populiste) des « Démocrates Suédois, soit le troisième parti du pays qui dispose de 18% des sièges au Parlement du pays, va présenter une motion demandant à ses collègues d’interdire la circoncision lorsque celle-ci n’est pas pratiquée pour des motifs médicaux. Est clairement visée la circoncision rituelle.
En effet, selon le même, celle-ci constitue « une maltraitance récurrente de chaque enfant concerné ainsi qu’une atteinte à l’intégrité et le droit à l’autodétermination de l’enfant ». S’appuyant sur le fait que plusieurs organisations de médecins ont pris, dans le pays, une position hostile à la pratique de la circoncision non médicale, Richard Jomshof a ajouté: « Ce serait triste que la Suède apparaisse, au plan international, comme une nation rétrograde plutôt qu’une nation cherchant activement à protéger les droits des enfants ».

Powered by Edreams Factory