Default profile photo

16 Novembre 2018 | 8, Kislev 5779 | Mise à jour le 14/11/2018 à 18h15

17 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h51 - 18h00

Rubrique Monde juif

Grande Bretagne : Changement de ménorah

La menorah à Trafalgar Square en Angleterre. (Twitter/@ChanukahSq)

Après plusieurs années de combat, la victime d’un pédophile a réussi à ce que la ménorah qu’il avait conçue et qui était utilisée, lors de Hanouka, pour le plus grand allumage d’Europe à Trafalgar Square, soit mise au rebut.

Il s’agit d’une image familière pour tous ceux qui regardent les allumages publiques de Hanouka à travers le monde: la ménorah géante et quelque peu géométrique érigée sur le célèbre « Trafalgar Square » de Londres. Or, cette année, cette ménorah là ne sera pas au rendez vous et sera remplacée par une hanoukiah « transitoire » avant que ne soit réalisée une nouvelle ménorah digne de ce nom. Qui devrait « rentrer en service » dès 2019.

En effet, cet objet, utilisé lors du plus grand allumage d’Europe, avait été partiellement désigné puis offert par un certain Menachem Mendel Levy (du quartier de Golders Green). En 2013, il avait été condamné à trois ans de prison pour avoir agressé une mineure, Yehudis Goldsobel. Celle-ci, devenue majeure entre-temps, s’était alors lancée dans une campagne pour que la fameuse ménorah soit remplacée.

Dans un premier temps, après deux ans d’effort, elle avait obtenu que la plaque honorant le donateur soit retirée. Cela n’avait, bien entendu, pas suffi à la victime qui avait poursuivi son combat. « J’ai eu beaucoup de soutien, raconte-t-elle aujourd’hui. Des gens ont même offert de lancer une campagne de souscription pour financer une nouvelle ménorah ».

Mais, du côté des principaux organisateurs de cet allumage, à savoir le « Jewish Leadership Council » (JLC) et « Chabad-Lubavitch », les choses ont été nettement plus difficiles. Selon Yehudis Goldsobel, ces deux organisations se sont longtemps renvoyé la balle, évitant ainsi de prendre la décision qui s’imposait. De ce fait, il a fallu encore trois années pour que, la semaine dernière, celles-ci finissent par se rendre aux arguments de la victime. « Nous sommes très satisfaits d’avoir une autre ménorah pour Hanouka cette année, a déclaré un porte-parole du JLC. Il ne serait pas juste d’utiliser l’ancienne ménorah et nous estimons que continuer à progresser avec une ménorah différente symbolisera l’unité et la force de notre communauté… »

De son côté, Yehudis Goldsobel s’est dite soulagée et a précisé que cette décision mettait fin à sa campagne. Celle qui, suite à son drame personnel, a fondé l’organisation « Migdal Emounah », qui oeuvre dans la communauté juive pour aider les victimes d’abus sexuels, a, néanmoins, ajouté: « Le fait de continuer à utiliser cette ménorah donnée par un prédateur sexuel transmettait un message erroné. Et pourquoi, demande-t-elle en évoquant le grand rassemblement, ne pas se servir de l’occasion pour envoyer un message de soutien aux centaines de victimes d’abus dans notre communauté ». 

Powered by Edreams Factory