Default profile photo

16 Novembre 2018 | 8, Kislev 5779 | Mise à jour le 14/11/2018 à 18h15

17 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h51 - 18h00

Rubrique Sport

Judo : L'Hatikva retentit deux fois à Abu Dhabi

Sagi Muki expose fièrement sa médaille d’or. (DR)

Contrairement à l'an passé, l'hymne israélien a pu être entonné lors du Grand Chelem disputé aux Emirats arabes unis où Sagi Muki et Peter Paltchik sont montés sur la première marche du podium.

Pour la délégation israélienne, l'édition 2018 du Grand Chelem d'Abu Dhabi s'est soldée par cinq médailles dont deux en or. Reste que le climat dans lequel s'est déroulé la compétition ne ressemble en rien à celui de l'an passé. Un petit rappel des faits s'impose. Les organisateurs avaient imposé aux judokas israéliens des mesures discriminatoires. Tout symbole faisant référence à l’Etat hébreu y était interdit. Concrètement, les douze athlètes en lice dans la capitale des Emirats arabes unis n’avaient pas pu porter l’abréviation «ISR» sur leur kimono, arborant en lieu et place «FIJ», l’acronyme de la Fédération internationale de judo. Autre contrainte, et non des moindres : l’impossibilité de diffuser l’hymne israélien en cas de médaille d’or. Tal Flicker, victorieux de l’épreuve des moins de 66 kg, en avait donc fait les frais. Perché sur la première place du podium, il n’avait pu entendre que l’hymne de l’FIJ... Douze mois plus tard, la censure a disparu. Il était temps. Cet été, la FIJ avait averti les organisateurs  d'Abu Dhabi qu'ils annuleraient la manifestation si elle ne permettait pas à tous les athlètes, notamment israéliens, d'y concourir avec leur drapeau et leur hymne. S’imposant chez les moins de 81 kg face au Belge Matthias Casse, l"Israélien Sagi Muki pouvait enfin jubiler. « Je suis fier que l'hymne national ait été joué pour la première fois à Abu Dhabi», a affirmé le champion à la télévision israélienne. «C'est un grand moment de ma carrière».

En déplacement dans l'Etat du Golfe, Miri Regev, postée à quelques mètres du podium, ne pouvait retenir ses larmes devant les caméras du monde entier. « Nous avons écrit l’histoire. Le peuple d’Israël vit!» , a par la suite écrit la ministre de la Culture et des Sports sur son compte Twitter. Par ailleurs, via sa page Facebook, le Premier ministre Benjamin Netanyahou remerciait Sagi Muki pour la «fierté immense» qu’il a apportée à Israël. Même son de cloche du côté du président de la Knesset, Yuli Edelstein : « C’est un sentiment formidable d’entendre l’Hatikva joué pour la première fois à Abu Dhabi». Quarante-huit heures plus tard, l'hymne bleu et blanc retentissait pour la deuxième fois grâce aux exploits de Peter Paltchik en moins de 100 kg. « Notre Peter nous offre une nouvelle médaille d'or lors de ce voyage historique. Les membres de la délégation ont prouvé leur supériorité tout au long du tournoi en remportant cinq médailles (dont trois en bronze par Gili Cohen, Baruch Shmailov et Timna Nelson Levy). Toute l'équipe a fait preuve d'un formidable esprit de combat», s'est félicitée Miri Regev. 

Powered by Edreams Factory