Default profile photo

10 Décembre 2018 | 2, Tevet 5779 | Mise à jour le 10/12/2018 à 16h05

Rubrique Communauté

Corinne Benzekri : « Emerjance sera un guichet unique pour le handicap »

(DR)

Inaugurée la semaine dernière au 203 rue La Fayette en présence d’Anne Hidalgo, la plateforme Emerjance de la Fondation Casip-Cojasor est un lieu unique d’accueil et de ressources pour les personnes en situation de handicap et leurs familles. Rencontre avec sa directrice.

Actualité Juive : Emerjance est-elle un guichet unique dédié au handicap ?  

Corinne Benzekri : Nous sommes dans une démarche évolutive qui tend en effet vers la création d’un guichet unique. Nous avons posé les premiers jalons en inaugurant ce centre innovant qui réunit en un endroit un panel de services pour les personnes en situation de handicap et leurs familles. Deux services de la Fondation ont déjà emménagé ici : le SAVS Centre Lionel qui s’adresse à des personnes relativement autonomes et le SAVS iMAJ qui est un dispositif expérimental pour les jeunes de 18 à 39 ans. Nous avions fait auprès des jeunes en situation de handicap une étude des besoins et constaté qu’ils exprimaient une forme de rejet des structures dites protégées qu’ils considéraient obsolètes et trop stigmatisantes. Ces jeunes aspiraient à plus de passerelles avec le monde ordinaire. Au SAVS iMAJ, ils ne sont plus obligés de venir 35h par semaine et d’être accompagnés. Nous leur proposons des activités à la carte. 


A.J.: Passez-vous ainsi d’une logique de place à une logique de parcours ?

C.B. : Oui et cela va nous permettre d’accompagner plus de monde. En procédant sous forme de prestations, nous allons pouvoir accueillir deux, voire trois fois plus de personnes car nous créons un turn-over et une dynamique. Nous cherchons aussi à remettre l’usager au centre en lui donnant accès, dans ce lieu unique, à des services dont il a besoin ou qu’il ne connaissait pas et dont il pourrait avoir envie. Nous sommes en  train de réunir le maximum de partenaires à Paris qui veulent comme nous travailler sur la question du territoire et du décloisonnement des services dans le champ du handicap pour que les personnes concernées qui aspirent à vivre comme les autres, trouvent leur place dans la société. 


« Décloisonner les services à l’usager »

A.J.: Pour la Fondation, c’est un pas de plus dans l’innovation au service du handicap.

C.B. : En effet. Toutes nos structures qui relèvent du handicap en termes de services et pas d’hébergement, rejoindront le  guichet unique. Emerjance favorisera les échanges et créera du lien entre les équipes qui sont, je dois dire, d’un professionnalisme remarquable. Si tous les services se connaissent, aucun usager ne restera sans solution. Nous allons aussi soutenir les familles avec des réunions de groupe pour les décharger et répondre à leur question. Enfin – et nous y croyons beaucoup – nous allons ouvrir au premier semestre 2019 un café social et solidaire qui sera mitoyen à Emerjance et tout à fait ordinaire. Tous les outils techniques seront conçus et déployés pour que chaque « client » quel que soit son handicap, puisse librement circuler, prendre un verre et passer un bon moment au café.

Powered by Edreams Factory