Default profile photo

17 Décembre 2018 | 9, Tevet 5779 | Mise à jour le 17/12/2018 à 17h07

Rubrique Israël

Plus de 400 roquettes en 12 heures, 1 tué et 80 blessés : Quelles options pour Israël, confronté à la plus forte attaque du Hamas depuis 2014 ?

Pompiers en intervention sur le site d'impact d'une roquette à Sdérot, 12 novembre 2018 (Flash90)

Les tirs palestiniens ont repris ce matin sur le sud d'Israël après une brève accalmie. Le cabinet de sécurité doit fixer sa ligne, alors que le Hamas menace d'étendre la portée de ses tirs jusqu'à Tel Aviv.

La population civile en 1ere ligne : les tirs de roquettes du Hamas ont visé depuis lundi après-midi les localités du pourtour de Gaza, à Sdérot mais aussi Netivot et Ashkelon. Bilan : un mort à Ashkelon dans un immeuble sans abri. La victime est un Palestinien de Hébron. 2 habitantes de l'immeuble ont été grièvement blessées. A Kfar Aza, un tir de roquette antichar contre un bus a fait un blessé grave. Ce matin, le commandement de la défense civile de Tsahal limite les mouvements de la population dans les localités du sud.

Tsahal encore en mode de riposte : l'aviation israélienne a frappé au cours de la nuit plus de 150 cibles terroristes dans la Bande de Gaza, dont le bâtiment de la télévision du Hamas. Des renforts d'infanterie et de blindés ont été déployés sur la frontière.

Négociation, dissuasion ou offensive ? Benyamin Netanyahou réunit ce matin son cabinet de sécurité. L'Egypte et l'Onu tentent encore de rétablir l'accalmie pour une trêve. Mais le Premier ministre ne peut laisser la situation actuelle s'installer, sachant aussi qu'une réaction militaire entrainera l'extension du rayon d'action des tirs palestiniens. 

Powered by Edreams Factory