Default profile photo

17 Décembre 2018 | 9, Tevet 5779 | Mise à jour le 17/12/2018 à 17h07

Rubrique Israël

Le Premier ministre israélien sauve sa coalition. Mais pour combien de temps ?

"Dans une période sécuritaire aussi sensible, on ne fait pas tomber le gouvernement", Benyamin Netanyahou le 18 novembre 2018 (Flash90)

Benyamin Netanyahou a annoncé lundi soir qu'il reprenait le portefeuille de la Défense. Ses alliés du Bayit Hayehudi renoncent à démissionner, mais Naftali Bennett avertit qu'il jugera sur les actes.

Alors que l'on frôlait la dissolution après la démission du ministre de la Défense Avigdor Liberman, Benyamin Netanyahou a mis ses alliés au pied du mur. "Dans la période sécuritaire la plus complexe qu'ait connue Israël, on ne fait pas chuter un gouvernement. C'est irresponsable !" lançait hier le chef du gouvernement, qui confirmait qu'il s'installait aussi au ministère de la Défense.

Ce matin, Naftali Bennett, qui avait exigé le portefeuille et critiqué la politique de défense "défaillante" du gouvernement, a fait machine arrière. "Nous retirons toutes nos exigences politiques et nous nous rangeons aux côtés du Premier ministre" a déclaré le ministre du parti sioniste religieux, donnant ainsi un sursis à Benyamin Netanyahou, mais à condition qu'il mène "une politique sécuritaire qui fasse gagner Israël".

Powered by Edreams Factory