Default profile photo

10 Décembre 2018 | 2, Tevet 5779 | Mise à jour le 10/12/2018 à 16h05

Rubrique Judaïsme

Mikaël Journo : Rien ne vaut la vie

(DR)

Le billet de la semaine par Mikaël Journo, Rabbin de Chasseloup-Laubat.

Selon Nahmanide, l’histoire est appelée sans cesse à se répéter, ainsi nous pouvons en tirer une ligne de conduite pour notre vie quotidienne. L’histoire de Adam et Hava telle qu’elle nous est contée par la Thora est riche d’enseignements. Suite à la consommation du fruit de l'arbre défendu. D.ieu décide que l’homme et la femme ne vivront plus éternellement dans le jardin d’Eden. Que savons-nous exactement du Gan Eden ? Le Midrach (yalkout chimoni) donne une description idyllique où tous les bienfaits de la nature étaient à la disposition de l’homme et de la femme. Ils étaient entourés de sérénité et de sainteté. Le monde entier était à leur disposition, tout leur appartenait, excepté … l’arbre de la Connaissance !

Comment aurions-nous réagi  nous, hommes et femmes du XXIe siècle, si l’on possédait tout et qu’en l’espace d’un instant, on perdait tout ? Nous laisserions-nous envahir par la tristesse, la dépression et le laisser-aller ? Non, Adam et Hava ne se sont pas laissés aller à la résignation et à la renonciation. Ils décidèrent de se confronter à la mort et de la combattre avec la plus puissante des armes en la conjurant, en donnant la vie. Ainsi, qu’il est écrit dans la Thora « Adam connut Eve », en hébreu biblique connaissance et amour sont synonymes. En conférant un sens à leur existence, en mettant au monde des enfants, ils prolongèrent leur vie pour qu'ils deviennent la continuation du projet et de l’aventure humaine. 

Ne se complaisant pas dans la peine, ils eurent le courage de se relever, de se redresser, de continuer à vivre malgré tout. Ce qui est vrai à l'échelle individuelle pour Adam et Hava l'est pour la nation juive. Tout au long de son Histoire, le peuple Juif en exil espérait vivre normalement, mais sous des prétextes divers, leur situation variait et la souffrance tombait sur eux. Subissant les pires exactions, ils devaient fuir les pays qui ne voulaient plus d’eux. Et puis l'horreur de la Shoah où les nazis massacrèrent la majeure partie des Juifs d'Europe. Les survivants, malgré la souffrance, n'ont pas renoncé, ils ont refusé de donner satisfaction à leurs bourreaux. A l’instar d’Adam et Eve, ils se sont relevés. Les rescapés ont choisi malgré tout de vivre, ils ont rebâti sur des cendres, ils ont eu des enfants et affirmé leur attachement à leur identité juive. Une partie d'entre eux ont bâti l'Etat d'Israël. 


« Nous devons être vigilants et nous  préparer à traverser de nouvelles épreuves. Mais nous n’abdiquerons pas. »

Ces rescapés ont prouvé par leur détermination et leur indéfectible volonté que rien n'abattra le peuple juif. Nous savons que la haine continue de rôder. Il suffit d'entendre les sirènes nauséabondes de certains dirigeants, d'intellectuels, de religieux pour savoir que la vindicte et la menace contre le peuple juif et Israël persistent. Encore et toujours nous devons être vigilants et nous préparer à traverser de nouvelles épreuves. Mais jamais nous n'abdiquerons.

Rappelons ce qu’écrivait le grand écrivain français François-René de Chateaubriand dans Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811: « Pénétrez dans la demeure de ce peuple, vous le trouverez dans une affreuse misère, faisant lire un livre mystérieux à des enfants qui, à leur tour, le feront lire à leurs enfants. Ce qu'il faisait il y a cinq mille ans, ce peuple le fait encore. (…). Les Perses, les Grecs, les Romains ont disparu de la terre, et un petit peuple, dont l'origine précéda celle de ces grands peuples, existe encore (…). Si quelque chose, parmi les nations, porte le caractère du miracle, nous pensons que ce caractère est ici ».

Powered by Edreams Factory