Default profile photo

16 Novembre 2018 | 8, Kislev 5779 | Mise à jour le 14/11/2018 à 18h15

17 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h51 - 18h00

Rubrique Monde juif

Télé-réalité culinaire : une jeune orthodoxe remporte le titre

Rachel Goldzal

Pour la première fois, une jeune fille orthodoxe a remporté la version junior d’un des programmes de télé-réalité dédié à la cuisine les plus populaires aux Etats-Unis, et ce, sans faire aucune concession en matière de cacherout.

«  Chopped » (en anglais « haché ») est l’un des concours culinaires les plus regardés aux Etats Unis… et l’un des plus anciens puisque nous en sommes à la 36ème saison (de huit épisodes chacune). En raison de ce succès, les responsables ont créé, il y a quelques années, « Chopped Junior », destiné aux 9-15 ans. Qui, comme leurs aînés, doivent confectionner un plat avec des « ingrédients mystère ».

C’est ce « Chopped Junior » que vient de remporter Rachel Goldzal, âgée de 13 ans, une élève d’une école juive de Staten Island, l’un des cinq arrondissements qui composent la ville de New York. La jeune fille orthodoxe a expliqué aux spectateurs qu’elle était quasiment faite pour cette compétition ayant l’habitude de cuisiner pour chabbat et les jours de fête. 

En effet, depuis son plus jeune âge, elle s’est « entraînée », dit elle, sous la direction de sa mère, l’aidant à couper les légumes et à décorer les gâteaux. De plus, elle a fréquenté la cuisine du restaurant (cacher) de son oncle, Essen NY Deli situé à Brooklyn. « J’adorais les voir travailler là-bas et regarder comment la nourriture était confectionnée », a raconté Rachel Goldzal. Mais, l’histoire ne s’arrête pas là. Lorsque l’adolescente a été sélectionnée pour participer à l’émission, sa mère a engagé un chef privé qui est venu lui donner des leçons hebdomadaires.

Restait, néanmoins, à résoudre l’une des questions les plus épineuses : celle de la cacheroute. L’émission utilise, bien entendu, des ingrédients qui ne sont pas cachers et Rachel avait reconnu qu’elle ne pourrait peut être « pas goûter ses plats pour s’assurer de leur goût ». Mais, comme « c’était mon rêve d’être dans ce show », elle ne s’est pas découragée. 

Et, c’est là que sa mère entre en scène. Celle-ci a négocié pendant des heures avec les producteurs de « Chopped » qui ont, finalement, accepté de devenir « kosher friendly ». A cet effet, des nouveaux ustensiles ont été achetés, les fours cachérisés et des ingrédients cachers ont remplacé ceux utilisés habituellement. « Si vous regardez bien l’émission, vous pouvez voir tous les O.U, StarK et autres symboles (de cacherout) sur ces ingrédients », souligne Rachel Goldzal qui a, aussi, obtenu de ne pas être forcée à cuire ensemble produits lactés et carnés. 

Elle estime, en outre, que le fait d’être « froum » lui a, en fait, procuré un avantage parce que, dans la vie quotidienne, elle doit constamment se servir de sa créativité, pour adapter les recettes. « Si je veux faire un plat pour chabbat, précise-t-elle, mais que la recette inclut du beurre, je dois penser : quel autre ingrédient va donner le même goût. Cela vous force à être immédiatement créatif ce qui est un atout pour l’émission qui est minutée ».

Interrogée sur sa victoire, Rachel Goldzal a répondu : « Je suis très contente, parce cela montre aux gens que manger cacher peut être aussi excitant et aussi délicieux ». Quant aux 10 000 dollars de récompense, après s’être acquittée du « maasser », elle veut mettre le reste de côté… pour payer, plus tard, les frais de scolarité d’une bonne école de cuisine.

Powered by Edreams Factory