Default profile photo

10 Décembre 2018 | 2, Tevet 5779 | Mise à jour le 10/12/2018 à 16h05

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Maroc : DSK se refait une santé financière

(flickr)

L'ancien ministre et ex-patron du FMI s'est reconverti avec succès dans le conseil auprès des dirigeants africains.

Dominique Strauss-Kahn a tourné la page des déboires judiciaires en tout genre. Installé au Maroc, son pays de naissance, où il passe une partie de l'année, DSK y a créé Parnasse International, une société de conseil et de gestion, dont il est le seul salarié. Selon l'hebdomadaire Challenges, la société a dégagé en 2017 5,2 millions d'euros de bénéfices, soit 44% de plus qu'en 2016.

L'activité de Parnasse International repose entièrement sur les compétences et le très épais carnet d'adresses de l'ancien directeur général du Fonds Monétaire International, qui met son expertise au service de chefs d'Etats africains. C'est ainsi que le Togo, qui a missionné DSK, a pu obtenir un prêt du FMI en 2017. L'ancien élu socialiste a ensuite développé son activité de conseil auprès du président du Congo, qui espère lui aussi obtenir un prêt pour redresser son économie nationale. Dominique Strauss-Kahn conseille encore un homme d'affaires mauritanien, travaille à la promotion du plan Tunisie 2020 et conseille aussi des sociétés privées, indique encore l'hebdomadaire. Parmi elles, une société suisse spécialisée dans l'encre de sécurité pour billets de banques, qui lui verserait 80 000 euros d'honoraires mensuels. L'ancien patron du FMI continue parallèlement à donner des conférences aussi appréciées que bien rémunérées.

Après plusieurs affaires d'agression sexuelle qui l'ont conduit devant la justice, mais pour lesquelles il a obtenu relaxe ou non-lieu, comme l'affaire du Sofitel de New York en 2011, Dominique Strauss-Kahn avait dû démissionner du FMI et se retirer de la vie politique.

Powered by Edreams Factory