Default profile photo

19 Mars 2019 | 12, Adar II 5779 | Mise à jour le 19/03/2019 à 14h51

Rubrique Communauté

Gad Elmaleh,un parrain exceptionnel

(facebook)

L’humoriste à la carrière internationale s’engage pleinement pour la Tsédaka.Un acte qui le touche vraiment profondément.

C’est un Gad Elmaleh touché et concerné par les missions des associations qui vivent de l’Appel national pour la Tsédaka qui parraine cette vingt-sixième campagne. On perçoit en effet son émotion lorsqu’il se rend à l’école de l’Ort de Montreuil et qu’il prend conscience que l’argent récolté permet, entre autres, de payer la cantine scolaire d’élèves issus de familles en difficultés.

« Les témoignages que je viens d’entendre me mettent et nous mettent tous face à la réalité. En venant en aide aux enfants, on vient aussi en aide aux parents », explique-t-il dans le reportage réalisé pour l’occasion (et que l’on peut voir sur le site Internet de la Tsédaka). 

Dans son interview accordée à Sandrine Sebbane et publiée dans le magazine Communauté Nouvelle du mois de décembre, Gad Elmaleh poursuit : « Rencontrer des gens dans la difficulté est toujours un choc mais dans le bon sens du terme. Ce choc est nécessaire, parce qu’il nous met devant la réalité des besoins. C’est aussi une responsabilité car on ne peut pas rester inerte face à la précarité ».  

Faire de cette campagne une campagne unique, qui dépassera tous les records de dons récoltés jusqu’à cette année, c’est le challenge qu’espère relever ce super-parrain. « L’Appel national pour la Tsédaka facilite la vie des gens qui veulent être généreux (…) Elle propose un «best-of » de tout ce que l’on peut faire comme mitvzot », explique-t-il dans son interview. « J’ai envie de dire « faites-leur confiance ! » comme je l’ai fait à titre personnel. Je sais qu’ils connaissent un remède pour le mal de la précarité ».

Powered by Edreams Factory