Default profile photo

20 Janvier 2019 | 14, Shevat 5779 | Mise à jour le 20/01/2019 à 16h12

26 janvier - Chabbat Yitro : 17h18 - 18h29

Rubrique France/Politique

Patrick Haddad : « Combattre sans relâche l'antisémitisme »

Agé de 45 ans, ce pur produit de la ville, qui milite au PS depuis plus de vingt ans, expose ses nouveaux défis en exclusivité pour Actualité Juive.

Actualité Juive : Dans quel état d’esprit êtes-vous?

Patrick Haddad : Plutôt serein. Je m’inscris dans une logique de rassemblement. J’ai été très touché par les différents messages de sympathie envoyés par des habitants et d’anciens Sarcellois. Leurs attentes sont énormes. J’ai le sentiment d’être pleinement soutenu dans mes nouvelles responsabilités. Je suis très concentré sur le travail qui m’attend. 


A.J.: Une forme d’instabilité demeurait jusque-là à Sarcelles avec trois maires successifs depuis août 2017....

P. H.: Voir plusieurs maires défiler en aussi peu de temps génère forcément de l’incompréhension. La succession de François Pupponi était plus complexe à organiser qu’on ne pouvait l’imaginer au départ. En endossant mes nouvelles responsabilités, je suis conscient de l’importance d’être au plus près des Sarcellois pour répondre au mieux à leurs préoccupations. Je suis là pour rester tout en continuant à travailler avec F. Pupponi qui exerce en tant que député.


A.J.: Un mot sur votre parcours politique.

P. H.: Sarcellois d’origine, je suis militant politique au PS depuis plus de vingt ans. Je suis élu depuis 2004 et j’ai occupé le poste d’adjoint (à l’éducation) depuis 2014.  


A.J.: Sarcelles, cité de 60 000 habitants, compte une importante communauté juive. Quels messages souhaitez-vous lui adresser?

P.H.: L’une des spécificités de la ville repose sur son brassage culturel. Y réside une diversité de communautés : juive, musulmane, pakistanaise, africaine... Notre grande mission est de faire vivre tout le monde ensemble. Le message que j’adresse à la communauté juive sarcelloise est le même que je formule aux autres communautés: chacun a sa place dans la cité. Je ressens sur le terrain une certaine inquiétude de la communauté juive qui n’est pas uniquement propre à Sarcelles. Le phénomène d’antisémitisme est présent partout. Il faut faire preuve de vigilance et mener un combat sans relâche. Certains ont quitté les lieux, d’autres s’y sentent bien. On observe par ailleurs une émigration juive provenant des villes alentour comme Garges-lès-Gonesse. La municipalité met tout en oeuvre pour que la vie juive soit préservée. Aujourd’hui, Sarcelles est l’une des rares localités de banlieue où l’on peut vivre pleinement son judaïsme de façon visible.

Powered by Edreams Factory