Default profile photo

23 Mars 2019 | 16, Adar II 5779 | Mise à jour le 21/03/2019 à 18h35

Rubrique France/Politique

Rétrospective France 2018 : De Mireille Knoll à Simone Veil

L’une a été assassinée, l’autre panthéonisée. Elles incarnent à la fois les craintes et les espoirs ressentis en France cette année.

Mireille Knoll, la mémoire assassinée

C’est encore un crime antisémite odieux et ignoble qui a été commis en France cette année. Le 23 mars dernier, cette rescapée de la Shoah de 82 ans a été poignardée son domicile de l’avenue Philippe-Auguste. Malgré son âge, son immense gentillesse, son fauteuil roulant et sa maladie de Parkinson, ses deux assassins présumés n’ont eu aucun scrupule à lui planter plusieurs coups de couteaux aux cris de « Allah Akbar » avant de cambrioler et mettre le feu à son appartement.

Cinq jours plus tard, le Crif organisait la tenue d’une Marche blanche qui à Paris et en province a ressemblé plusieurs milliers de personnes. Un moment de recueillement troublé par la présence et l’accueil réservés à la fois à Jean-Luc Mélenchon  et Marine Le Pen


Des prises de conscience nécessaires

Tant au niveau judiciaire que politique. Il aura en effet fallu attendre neuf mois d’enquête avant que la juge d’instruction chargée du dossier retienne, à la fin du mois de février, le mobile antisémite dans l’assassinat de Sarah Halimi perpétré un an plus tôt.

Autre reconnaissance tardive d’un caractère antisémite d’un assassinat, celui de Sébastien Selam, jeune DJ tué en 2003 par plusieurs coups de couteau par son voisin Abel Amastaibou et reconnu comme tel par le président de la République Emmanuel Macron cette année seulement. Dans une lettre adressée le 22 mai au député Meyer Habib, le président de la République a en effet écrit : « Soyez assuré que sa mémoire perdure au sein de notre communauté nationale, profondément affectée par les crimes à caractère antisémite tels que celui de Sébastien Selam ».

 Quant aux chiffres de l’antisémitisme, en hausse de 69% en 2018, leur progression vertigineuse a été annoncée - dénoncée - par le Premier ministre en personne. Dans une tribune publiée sur sa page Facebook le 9 novembre, Édouard Philippe assure que « le gouvernement ne reste pas indifférent » et promet pour 2019 une modification de la loi visant à renforcer la lutte contre la cyberhaine.


Des tensions politiques et sociales exacerbées 

 Outre le mouvement des gilets jaunes qui marque incontestablement cette fin d’année, tant par son ampleur que par le fait qu’il échappe aux structures revendicatives traditionnelles, 2018 a aussi été marqué par des crises politiques majeures. La démission de deux ministres phares à peine un an après avoir été nommés. Nicolas Hulot d’abord, ministre de la Transition écologique et solidaire qui, le 28 aout sur France Inter, a annoncé tout de go qu’il ne voulait plus se « mentir ». Gérard Collomb ensuite le 3 octobre, ministre de l’Intérieur et proche parmi les premiers d’Emmanuel Macron. Dans son discours de départ, il a notamment insisté sur la nécessaire « reconquête républicaine » des quartiers difficiles. « On vit côte à côte,  je crains que demain on ne vive face à face, nous sommes face à des problèmes immenses », a estimé celui qui a préféré redevenir maire de Lyon.


Simone Veil,la mémoire nationalement saluée

Dimanche 1er juillet, un an après son décès, Simone Veil est devenue la cinquième femme à entrer au Panthéon à l’issue d’une cérémonie au cours de laquelle le président Emmanuel Macron a salué la mémoire de cette femme au parcours exceptionnelle qui a « fait la France plus grande et plus forte ». « Avec maman, ce sont les déportés juifs, les gens qui sont partis, 76 000 de France, 6 millions dans toute l’Europe, qui entrent dans notre Panthéon national », a de son côté commenté son fils Pierre-François. Le cortège transportant son cercueil, ainsi que celui de son époux Antoine, avait auparavant marqué trois arrêts, symbolisant chacun les trois combats menés par Simone Veil tout au long de sa vie : celui pour le droit des femmes, celui pour l’Europe et celui pour la Mémoire.

Powered by Edreams Factory