Default profile photo

10 Décembre 2018 | 2, Tevet 5779 | Mise à jour le 10/12/2018 à 16h05

Rubrique Israël

Voyage à travers les lumières de Hanouka

Hanoukiot du Musée d'Israël (Musée d'Israël)

Le Musée d'Israël a réuni la plus importante collection de hanoukiot au monde. 150 sont exposées au public.

Modestes ou richement ouvragés, travail d'orfèvrerie ou de sculpture, les chandeliers de Hanouka font partie des objets de culte que l'on retrouve dans tous les foyers et les synagogues de toutes les communautés juives du monde. Plus d'un millier de ces pièces ont fait leur chemin jusqu'à Jérusalem, où elles sont entrées dans la collection permanente du Musée d'Israël, certaines léguées personnellement par leurs propriétaires, d'autres spécialement acquises par l'institution.

Nichée dans un petit écrin de lumière, chacune de ces hanoukiot raconte une histoire. Venues d'Europe occidentale, de Russie, de Pologne, d'Inde ou encore du Kurdistan, elles témoignent de la permanence de la vie juive. Si certaines pièces remontent au XIVe siècle, leur datation n'est pas vraiment le critère capital, explique Rachel Sarfati, la conservatrice du département. Ce qui compte c'est leur caractère propre. 

L'une de ses préférées, c'est la hanoukia en boite de sardines recyclée, venue du Maroc. Composée à partir de l'aluminium des boites, l'artisan qui l'a créée l'a ornée de pièces de tissu colorées entre deux plaques de verre pour les protéger du feu. « Elle était si belle que nous l'avons confiée pour l'impression d'un timbre-poste à son image, raconte Rachel Sarfati. Un jour, une jeune soldate nous a téléphoné. Elle venait de reconnaitre les chandeliers de Hanouka que fabriquait son grand-père quand il vivait encore au Maroc ! ».

Powered by Edreams Factory