Default profile photo

25 Mai 2019 | 20, Iyyar 5779 | Mise à jour le 22/05/2019 à 18h15

Rubrique Monde juif

Hercher : Une certification cacher retirée

(DR)

Alors que le nombre des produits nouvellement certifiés cachers aux Etats-Unis reste impressionnant, l’un des principaux fabricants américains de pains et autres produits de boulangerie a annoncé qu’une grande partie de sa production ne serait bientôt plus cachère. Ce qui crée des problèmes pour certains.

Encore une bonne année en matière de certification cachère aux Etats-Unis. En effet, en 2018, plus de 2 500 nouveaux produits « locaux » (bien qu’un nombre respectable d’entre eux aient été manufacturés en Chine) ont été estampillés cachers; dont un quart a reçu le hercher de l’Orthodox Union, soit le célèbre « O.U. ». De plus, selon la plupart des experts, la croissance devrait se poursuivre l’année prochaine. 

Mais si l’optimisme est de mise en ce qui concerne le marché global, la société « Bimbo Bakeries USA », l’un des principaux producteurs de pains et « viennoiseries » industriels outre-Atlantique, a annoncé une mauvaise nouvelle pour les consommateurs cachers américains. En effet, celle-ci a décidé que la plupart de ses pains et petits pains, produits sous des labels différents, ne seraient plus certifiés. 

« Retirer la certification cachère de certains de nos produits est uniquement une décision financière prise pour assurer une plus grande efficacité et ce n’est pas une décision que nous avons prise le coeur léger, a expliqué « Bimbo » dans un communiqué… Il est important de souligner que nous avons entendu l’inquiétude de nos consommateurs et nous sommes en train de travailler avec les agences de certification pour trouver des solutions alternatives ».

Pour comprendre cette inquiétude, qui s’est, par exemple, traduite par des centaines d’appels angoissés auprès de l’agence de certification « Kof K », il faut se souvenir qu’il n’existe, en général, pas de boulangeries cachers hors des grands centres juifs de population. « Si vous vivez dans certains coins des Etats-Unis, souligne le Rav Menahem Genack, l’un des responsables de « O.U. », il n’est pas toujours facile de trouver du pain cacher. Du coup, en ce domaine, « Bimbo » a une position critique ».

A l’heure actuelle, tant « O.U. » que « Kof-K » ont donc, entamé des négociations avec l’entreprise pour tenter de « sauver » d’autres marques cachers (hormis les deux qui le sont restées) ainsi que pour savoir quand la nouvelle politique va être mise en oeuvre. Car, pour le moment, la plupart des pains de « Bimbo » sont encore cachers.

Powered by Edreams Factory