Default profile photo

19 Mars 2019 | 12, Adar II 5779 | Mise à jour le 18/03/2019 à 12h51

Rubrique Communauté

Légion d’honneur : les promotions du 1er janvier

A la traditionnelle promotion du 31 décembre 2018 s’est ajoutée de nouvelles attributions de la Médaille nationale de reconnaissance aux victimes françaises du terrorisme dont trois de l’école Ozar Hatorah de Toulouse.

Emmanuel Macron avait annoncé qu’une fois élu, il réviserait les critères d’attribution de la Légion d’honneur pour, disait-il, retrouver l’esprit et les valeurs d’universalité, de mérite et de contribution au bien commun de la plus haute distinction honorifique française. Lundi 31 décembre, les noms des 402 nommés ont été publiés au Journal Officiel, répartis à parité exacte hommes-femmes entre 345 chevaliers, 42 officiers, 9 commandeurs, 4 grands officiers et 2 grand’croix. Des personnalités côtoient des acteurs de la société civile inconnus du grand public. Une promotion spéciale dite de la coupe du monde de football 2018 en Russie a promu tous les joueurs de l’équipe de France victorieuse au rang de Chevaliers. 

Dans la promotion civile, saluons la nomination de Ginette Kolinka au grade d’Officier. Déportée à Auschwitz par le convoi 71, cette militante de la mémoire de la Shoah témoigne régulièrement auprès des scolaires et des groupes. Saluons également la promotion d’Isabelle Heumann au grade de Chevalier. Isabelle Heumann dirige la société de pain azyme Heumann, fondée par son arrière-grand-père Max Heumann en 1907 à Soultz-sous-Forêts. Elle est également vice-présidente d’une association régionale professionnelle. Lui aussi promu au grade de Chevalier, David Amar, le trésorier du Consistoire central, président de la commission Casheroute du Consistoire de Paris et président de la synagogue ACIP Paris XVIe rue Mesnil. 


Reconnaissance du mérite et hommage aux victimes du terrorisme

A ces promotions, de nouvelles attributions de la Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme rendent hommage à quarante victimes dont seize décédées. Parmi elles, Jonathan Sandler et ses deux fils Gabriel et Arié assassinés à l’école Ozar Hatorah de Toulouse le 19 mars 2012. Cette Médaille nationale avait été créée par décret du Président de la République le 12 juillet 2016 à la suite des attentats survenus en France en 2015. La première promotion collective avait été publiée le 4 novembre 2018.

Powered by Edreams Factory