Default profile photo

20 Octobre 2019 | 21, Tishri 5780 | Mise à jour le 18/10/2019 à 12h54

Rubrique Monde juif

Etats-Unis : Une synagogue prend la route

La synagogue Adas Israël déménage à nouveau

Pour la troisième fois depuis sa construction, le bâtiment abritant la synagogue Adas Israël, sise à Washington, a changé d’emplacement.

Rien, a priori, ne prédestinait la synagogue Adas Israël, la plus ancienne de Washington, à connaître un destin voyageur.  Construite en trois mois, celle-ci avait été inaugurée en 1876 en présence du président américain d’alors, Ulysses S. Grant. En 1908, la communauté avait déménagé pour avoir plus de place et avait mis le bâtiment de briques en vente. Lors des soixante années suivantes, le site avait connu un sort agité devenant, successivement, une église afro-américaine, un lieu de culte grec orthodoxe, un salon de coiffure, un restaurant de grillades, un magasin de cycles et un bar. 

En 1969, à l’occasion de l’implantation sur place d’un immeuble de la mairie, la destruction de la synagogue avait été envisagée mais elle avait été sauvée par la communauté juive de la ville qui avait réussi à la faire inscrire sur la liste des sites à protéger… et à trouver l’argent pour la faire déménager dans une rue voisine. Où elle était devenue un petit musée et le siège de la « Historical Society of Greater Washington ».


Hissée sur une plate-forme

Le répit avait été de courte durée. En 2016, la synagogue reprenait la route toujours victime d’un projet de construction. A l’époque, elle avait été transportée non loin de son emplacement lors d’un déménagement qui avait duré plus de trois heures. Et, nous en arrivons à la semaine dernière lors de laquelle Adas Israël a, pour la troisième fois en moins de 150 ans, été hissée sur une plate-forme posée sur une dizaine de paires de grosses roues. Puis, après qu’un rabbin eut récité la bénédiction traditionnelle du voyageur, la synagogue a roulé jusqu’au site, à quelques blocks de là, où sera inauguré, en 2021, le nouveau musée juif de la capitale. A noter que, grâce à cette « migration », le bâtiment est désormais orienté vers l’est. 

Ce voyage devrait être le dernier. En effet, la synagogue va être intégrée au nouveau musée ultramoderne (qui va coûter quelque 34 millions de dollars) faisant, ainsi, le lien entre le passé et l’avenir du judaïsme local. Ce musée « sera un centre de vie et de culture juives…, a expliqué à un journal local Wendy Turman, la vice-directrice de cette même « Historical Society ». Notre synagogue historique sera le plus grand « objet » de notre collection et en réalité sa pièce centrale, une sorte de bijou sur la couronne du nouveau musée ».

Powered by Edreams Factory