Default profile photo

19 Février 2019 | 14, Adar I 5779 | Mise à jour le 18/02/2019 à 12h46

Rubrique Monde juif

Vilnius : un escalier, fait de pierres tombales juives, démantelé

Réclamé depuis des années, le démontage d’un escalier constitué de matzevote a, enfin, été mené à bien dans la capitale lituanienne.

Depuis plus d’une décennie, les tenants de la mémoire, et tout particulièrement la communauté juive lituanienne, dénonçaient le fait que l’escalier menant à une église du culte réformée sise au centre de Vilnius était constitué de pierres tombales juives récupérées dans des cimetières juifs non identifiés.  Et demandaient sa destruction. 

En fait, cette « profanation avait été le fait des autorités soviétiques qui, en 1957, avaient transformé ce lieu de culte en salle de cinéma qui devait opérer jusqu’en 1990, date à laquelle ce bâtiment à colonnades de style néo-classique avait été restitué à l’Eglise. On avait pu espérer à l’époque que le pays libéré du joug communiste et l’Eglise retrouvant sa liberté auraient à cœur de réparer cet outrage. Mais, il n’en avait rien été malgré des pressions internationales.


Une nouvelle victoire

Finalement, ce mois de janvier, les marches en  question ont été démantelées et les matzevote qui les constituaient replacées dans le grand cimetière juif  local (dénommé Uzupis), où peut être s’étaient-elles dressées avant-guerre. Ce « démantèlement » constitue une nouvelle victoire pour tous ceux qui se sont donné pour tâche de sauver ces pierres tombales. Pour le comprendre, il faut, par exemple, savoir que ce même cimetière Uzupis, pour ne citer que lui, où avaient été enterrés, au fil du temps, des dizaines de milliers de juifs, a été rasé dans les années 60 pour servir, en quelque sorte, de réserve de matériaux de construction. Comme l’avait été, avant lui, l’Ancien Cimetière Juif de Vilnius détruit à la fin des années 40. 

A noter, enfin, que ce processus de sauvetage de ces pierres tombales a débuté il y a environ vingt ans, et que, parmi les pierres tombales   « récupérées » se trouvent celles qui avaient été employées, par le pouvoir communiste, pour construire le grand escalier menant au siège central des syndicats lituaniens. 

Powered by Edreams Factory