Default profile photo

20 Mai 2019 | 15, Iyyar 5779 | Mise à jour le 17/05/2019 à 13h36

Rubrique Communauté

Valérie Toranian : « Le combat du groupe Manouchian était une révolte »

(Capture écran video)

Pour la directrice de la Revue des Deux Mondes, la cérémonie en mémoire des Juifs et Arméniens du groupe Manouchian organisée à l’initiative de l’Aumônerie israélite des Armées lundi 25 février (1) est un temps de recueillement et d’éveil des consciences.

Actualité Juive : Que faut-il retenir du combat mené par les résistants Juifs et Arméniens du groupe Manouchian contre l’oppresseur nazi ?

Valérie Toranian : Il faut retenir que ces hommes et ces femmes se sont élevés contre la tyrannie, la haine, le totalitarisme, le nazisme et plus que jamais en ces temps compliqués, nous devons nous en souvenir. Ces personnes ont surmonté leur peur et se sont battues pour des valeurs de respect et de dignité et en s’élevant contre l’oppresseur, en donnant leur vie et en mourant en martyrs, elles ont fait leur cette idée de Robert Antelme : « Cette espèce humaine qu’on partage en commun, c’est refuser que certaines au nom de théories racistes disparaissent de l’espèce humaine ». Le combat du groupe Manouchian était une révolte.


A.J.: En résistant ensemble, Juifs et Arméniens ont-ils à nouveau écrit une page de l’histoire et du destin qui les lie ?

V.T. : Que les Juifs et les Arméniens aient combattu ensemble a du sens à plus d’un titre et il faut s’en souvenir. Ils ont résisté par la force et les armes, mais aussi par l’esprit. Juifs et Arméniens ont subi deux génocides et aujourd’hui, nous voyons avec la même inquiétude la haine resurgir en France, la haine antisémite qui a pris d’autres formes que celle des années 30 et qui traduit combien la France va mal. Il faut être aux côtés des Juifs pour dire non, non aux sales cons, pardonnez moi l’expression, qui distillent la haine. 


« Juifs et Arméniens voient avec la même inquiétude la haine resurgir en France »


A.J.: Emmanuel Macron au dîner du CCAF a fait du 24 avril la journée nationale de commémoration du génocide arménien. Comment avez-vous accueilli cette annonce ?

V.T. : Les Arméniens commémorent le génocide tous les 24 avril mais que la date soit désormais reconnue par le gouvernement est une étape importante. C’est une réponse à la Turquie négationniste. Erdogan est un tyran, nationaliste, un fou, un dictateur qui nie comme ses prédécesseurs le génocide des Arméniens de 1915. Ils ont continuellement nié ce génocide des Arméniens, l’existence d’un peuple arménien sur cette terre et les exactions commises sur cette terre à son encontre. Avec cette annonce, la France reconnaît dans leur histoire les Arméniens qu’elle a accueillis sur son sol. C’est un beau geste. 

  1. Renseignements : 01.41.93.39.08
Powered by Edreams Factory