Default profile photo

20 Mai 2019 | 15, Iyyar 5779 | Mise à jour le 17/05/2019 à 13h36

Rubrique Communauté

La disparition d’Albert Balouka

Claude Bartolone remettant à Albert Balouka sa Légion d’Honneur (DR)

Albert Balouka est décédé mardi 19 février à l’âge de 83 ans. Arrivé d’Algérie en France dans les années 50, il s’était installé à Levallois avant de rejoindre Les Lilas dans les années 80 et d’y ouvrir, non loin, au Près Saint Gervais, la communauté Eshal Shlomo Moshe en 1982.

Très impliqué dans les mouvements sionistes, il avait été missionné par l’Agence juive en 1960 pour faire sortir clandestinement des centaines de juifs du Maroc et des jeunes femmes destinées à des mariages forcés. Engagé au mouvement Siona et au CCJ 93, il avait reçu en 2014 la Légion d’Honneur des mains de son ami, Claude Bartolone. Dans le civil, Albert Balouka était hôtelier et à la demande du grand rabbin le rabbin de Paris de l’époque Alain Goldmann, qui avait eu vent qu’il ouvrait un hôtel rue Lamartine, l’établissement est devenu le premier hôtel-restaurant casher de Paris, l’hôtel Lebron. Albert Balouka avait fait son Alyah il y a quelques années, à Netanya. 

Powered by Edreams Factory